PRÊTES

Nous nous levons de bonne heure, nous enfilons nos chaussures montantes et nos bonnets couvrants nous sommes PRÊTES nous avalons des cafés chauds à larges lampées, nous y trempons du pain, nous mâchons bruyamment, nos ventres se remplissent, nos estomacs se satisfont, la chaleur de la digestion nous irrigue, nous soupirons d’aise nous sommes PRÊTES nous appuyons sur des boutons, nous tournons des interrupteurs, les écrans stoppent leur programme, les lumières claquent, les néons s’éteignent, nous enfonçons nos clefs dans des serrures, nous ouvrons des battants nous sommes PRÊTES la cour vibre sous la lune, l’horizon blanchit, les haies déploient une densité épaisse, des points rouges brillent, s’éloignent et se rapprochent, rouge mouvant, rouge en déplacement, nous suivons leur progression se faire et se défaire, nos oreilles bourdonnent, nos sangs s’accordent nous sommes PRÊTES nos chevilles craquent, nos pieds reconnaissent le terrain, nos jambes tremblent, nos cuisses se contractent, nous émettons des bruits de gorge, des bruits de respirations profondes nous sommes PRÊTES nous attachons nos rêves à nos ceintures, nous ouvrons nos cols, nous soulevons nos poitrines, nous lançons nos rires, nous vidons nos poumons nous sommes PRÊTES nous choisissons un mot au hasard, nous le croquons avec délice, nous le suçons, nous le roulons dans nos bouches, nous le détrempons de salive, nous le déchiquetons avec nos canines, nous le réduisons en bouillie avec nos molaires, nous l’avalons sans restriction, nous le déglutissons, nous l’assimilons, nous le laissons couler dans nos veines, nous secouons nos ornières, nous multiplions nos éclats, nos gorges brûlent, nos yeux s’écarquillent, les grondements s’amplifient, les chutes s’accélèrent, nous toussons parfois, nos dents crissent nous sommes PRÊTES nous examinons nos visages, nous les reconnaissons mal, nous échangeons nos peaux, nous les arrimons à nos os, nos estomacs grondent, nos yeux pleurent, nous crispons nos mains sur des sangles, nos peaux échangées s’échappent nous sommes PRÊTES nos muqueuses émettent des murmures, nos liquides s’allègent, nos articulations se simplifient, nos artères se contractent, nos respirations s’accélèrent, les ondes gamma inondent nos lobes frontaux, nos cervelets contrent nos déséquilibres, nos cervicales s’alignent, nous ordonnons nos intentions, nous élargissons l’angle de leur envol, la pluie cesse, nous allumons nos torches, nous sommes PRÊTES

A propos de Catherine Serre

CATHERINE SERRE – écrit depuis longtemps et le fait savoir depuis 2012, navigue à vue de l'écriture au montage son et à la création vidéo, elle cherche une langue rythmée et imprégnée du sonore, elle se demande comment revisiter le temps et l'espace dans ce monde désarticulé, elle publie régulièrement en revue (Teste, Dissonnances, Terre à ciel, Cabaret, Traction Brabant ...) les lit et les remercie d'exister, réalise des poèmactions simultanés avec Mazin Mamoory, membre de la Milice de la Culture en Irak, présente des expoèmes à Bruxelles à l'occasion des Fiestival Maëlstrom #11, #12 et #13 chaîne YT Catherine SERRE https://www.youtube.com/channel/UCZe5OM9jhVEKLYJd4cQqbxQ

4 commentaires à propos de “PRÊTES”

Laisser un commentaire