VOUS ÊTES DANS : Bierce, Dunsany & Co



_ Ambrose Bierce | Histoires de fantômes

un grand auteur américain que la langue française a trop peu accueilli...

_ Ambrose Bierce | Huile de chien

avec « Le club des parenticides », le fait d’armes d’Ambrose Bierce dans la littérature de l’absurde

_ « Rien qui soit dit – tout suggéré » | Lovecraft lecteur d’Algernon Blackwood

réédition de « Les Saules » chez L’Arbre vengeur

_ grand mystère Hart Crane

vie météore d’un poète fulgurant et maudit, où on croise Lovecraft

_ Ambrose Bierce | Seul avec le mort

une étrange mise en scène macabre, et tout l’art d’Ambrose Bierce pour cette nouvelle noire, bien noire, très noire

_ Dunsany | Cinquante-et-une histoires (23/51)

pour entrer dans le monde fantastique de celui que Lovecraft considérait comme le plus grand écrivain de son temps

_ Ambrose Bierce | La fenêtre clouée

dans l’épaisseur de l’inconscient américain, quand le fantastique sert de porte à l’invention de littérature