A propos de Huguette Albernhe

Plusieurs années dans l'enseignement et la recherche. Passion pour l'histoire de l'écriture, la littérature . Ai rejoint l'atelier de FB en juin 2018, je reste sur la barque. Je vis actuellement à Nice mais reste très attachée à ma région d'origine, l'Étang de Thau, Sète, Montpellier et les Cévennes.

#40jours #09 | tout près d’ici

Tous les jours sur son fauteuil roulant il regarde la mer, sous la pluie le vent le soleil. Seul l’habillement diffère dans ses formes et ses épaisseurs non dans sa couleur toujours grise. Sous son chapeau de pluie ou de soleil il ne parle jamais à quiconque. En se plaçant dans le même axe que lui derrière lui la cible Continuer la lecture#40jours #09 | tout près d’ici

#40jours #07 | Station Ottaviano

Ce que j’avais vraiment vécu ce jour-là me semble ne pas vraiment m’appartenir. J’avais marché dans tous les sens puis quitté les rues surpeuplées de la grande ville, j’avais ingurgité bière et pizza sur pizza, celles d’un minuscule restau connu des seuls Italiens derrière le Vatican dans un quartier populaire. Il s’était mis à pleuvoir, la nuit commençait à tomber, Continuer la lecture#40jours #07 | Station Ottaviano

#40jours #17 | respirations

Elle active l’ouverture du portail du garage, descend dans l’antre humide. Derrière une porte elle change de vêtements, enfile des gants de caoutchouc, agrippe la benne poubelle, la remonte à l’extérieur, les roues fonctionnent mal, elle l’a signalé en vain, elle respire fort, pousse de faibles cris, elle atteint le trottoir extérieur, lâche tout et retourne à l’intérieur. Elle s’empare Continuer la lecture#40jours #17 | respirations

#40jours #02 | les tentes rouges

Tout d’abord expliquer mon zoom arrière dans la nature plutôt que dans la ville, il me fallait absolument quitter quelques heures la ville pesante et chauffée à blanc. La résidence que je vais évoquer aujourd’hui est une résidence près du port de Nice, en bord de mer, construite sur un ancien parc du XIXe siècle, suite d’une prédation architecturale — Continuer la lecture#40jours #02 | les tentes rouges

#40 jours #01 | Visage de pierre

Tu ne vois que ce que tu rencontres disait Perec. Le soleil levant apprivoise le regard de sa lumière progressive, dans la forêt des pies s’envolent le pied trébuche sur une roche cachée sous les feuillages amoncelés, l’œil y perçoit un profil de femme sans âge une mousse recouvre la joue, le nez est bien droit le front haut et Continuer la lecture#40 jours #01 | Visage de pierre

vers un écrire /film #07 | auprès du grand chêne

Dans un univers verdoyant et bleu il vient de s’accroupir auprès du grand chêne il appuie son dos et sa tête contre le tronc son cœur bat il voudrait capter et retenir les sons qui l’environnent. Il ferme ses paupières brumeuses il émet des soupirs haletants il entend une voix intérieure sombre, mélancolique. Sur une note tenue longtemps et s’accentuant, Continuer la lecturevers un écrire /film #07 | auprès du grand chêne

proposition #06 | voix ultimes

Je pense aller bien aujourd’hui, j’ai travaillé sur une partition et écouté de la musique. Que se passe-t-il ? Je ressens un état singulier. Mon visage se crispe, devient gris. Clignotements multiples de mes yeux | mouvements presque imperceptibles sur mes joues | tremblement de mes lèvres. Je viens de tomber |ma chute est amortie par le canapé sur lequel je Continuer la lectureproposition #06 | voix ultimes

transversales #05 | mes toiles d’araignée

Aborder l’expérience intime, singulière et secrète du travail d’écriture. Accessibilité de quelques repères : l’hétérogénéité des lieux, des temps consacrés, des accoutrements et des objets à proximité. Mais aussi les folies possibles, les incohérences et les transgressions. À chacun ses singularités, ses mises en scène extérieures et intérieures, à chacun sa fabrique, son échafaudage, son athanor. mon bureau symbolique Mon lieu Continuer la lecturetransversales #05 | mes toiles d’araignée

vers écrire-film #05 | frontière

Tout à fait ça, saisir le moment précis où le compositeur Giacinto Scelsi entre dans sa maison de Rome près du Palatin et du Forum. Il se tient droit le grand regard bleu sûr de lui et de son horizon sa chevelure toute blanche. Il a le teint frais aujourd’hui, il vient de traverser le Forum. Chaque fois intérieurement il Continuer la lecturevers écrire-film #05 | frontière

hors-série #impératif | jusqu’au dernier souffle

Ah oui vous les vivants secoués éraflés égratignés balafrés blessés soyez fermes face à la meute détruisez le bouclier de la crapule qui n’est qu’une croûte ne devenez pas fous sidérés redressez-vous faites face déchirez les voiles brunes qui assombrissent le ciel griffez vos entrailles diffusez les miasmes expirez d’un seul souffle ensevelissez le prédateur transformez en monstre de cire Continuer la lecturehors-série #impératif | jusqu’au dernier souffle