A propos de Jérémie Tholomé

Poète belge, Jérémie Tholomé écrit principalement des textes pour l’oralité, tous publiés chez maelstrÖm reEvolution.

Carnet / Jérémie Tholomé

S’extraire d’une journée de grève programmée, des piquets atones, des slogans entonnés au-delà même du concept de poussière, des odeurs de café refroidi et des espoirs jamais réchauffés. Prendre la route jusqu’à ce que la forêt succède au béton. Rochefort et ses pierres plusieurs fois centenaires. Wagner, Rachmaninov et les Fantasiestücken de Robert Schumann dans la radio. Aujourd’hui, le moins Continuer la lectureCarnet / Jérémie Tholomé

autobiographies #06 | Bruxelles-Paris & autres

& tous les passagers et passagères avaient des écouteurs en plastique dans les oreilles pour occulter les bruits de la nuit si bien que je me sentais encore plus étranger tandis que l’autobus low-cost vrombissait dans l’attente des éventuels retardataires & il m’était impossible de lire quelques pages du livre CINQ MATINS DE TROP de Kenneth Cook car la politesse Continuer la lectureautobiographies #06 | Bruxelles-Paris & autres

L7 | Retrouver le clochard

Une femme marche dans un couloir. Après une première année dans l’enseignement, s’ouvre à moi une période de presque deux mois de vacances. Le couloir. En février, j’ai entamé un nouveau texte. Une femme marche dans un couloir. C’est un bâtiment de l’administration. Ça contraste complètement avec les 20 à 24 jours de congés à l’année qui m’étaient octroyés auparavant. Continuer la lectureL7 | Retrouver le clochard

L6 | Aujourd’hui

Aujourd’hui, j’ai bu un verre de vin. Cravate bleu roy. Le chien du voisin a aboyé au moins six fois. Trajet sans problème. Bouchons. Inepties à la radio. Au bureau, beaucoup de gens. Ils sont agressifs. Alors j’essaie de rester calme. Patrick a raconté une blague sur le temps de midi. Natacha n’a pas compris. René non plus. Les fumeurs Continuer la lectureL6 | Aujourd’hui

L5 | Le couloir D

Elle s’engage dans le couloir D de l’Administration centrale. Dalles en marbre et gueules de six pieds de longs. Ici, c’est du sérieux. Le sol est rutilant ridicule. Un pays qui investit dans son carrelage plutôt que dans ses enfants est un pays barbare. Elle ne sait pas dans quel bureau se rendre ni comment s’y rendre. Mangrove d’ascenseurs, jungle Continuer la lectureL5 | Le couloir D

L4 | Poético-sentimenthèque

De Bill Watterson — Dire le monde comme on parle à son tigre qu’il soit ou non en peluche. Noter scrupuleusement ce que celui-ci répond. De Jack Kerouac — La route c’est la page et la page c’est la route et les potes c’est la page et la poésie c’est de la musique.  De Chuck Palahniuk — La première règle du Continuer la lectureL4 | Poético-sentimenthèque

L3 | Des humaines ?

Je leur dis et je leur re-dis : prenez vos papiers, rangez les dans un classeur. Mettez-y des intercalaires et des chemises en plastique. Je ne peux pas les aider s’ils ne s’aident pas eux-mêmes. C’est le bon sens. Toujours prendre son dossier avec soi. Faire des photocopies. Classer les documents chronologiquement par thématique. C’est quand même pas compliqué. C’est Continuer la lectureL3 | Des humaines ?

L2 | Ce qu’elle ne sait pas

Elle ne sait pas que le couloir n’a pas de fin. Qu’elle ne sortira jamais du bâtiment. Que les dalles ne sont pas si grandes. Que n’importe qui est toujours la démesure de quelqu’un d’autre. Elle ne sait pas qu’il lui reste environ 20.000 kilomètres de couloir à parcourir dans son existence. Qu’elle n’a pas les bons documents avec elle. Continuer la lectureL2 | Ce qu’elle ne sait pas

L1 | Les dalles sont démesurées (elle pense)

elle s’engage dans le couloir — les pieds glissent légèrement sur les grandes dalles de marbre même si elle marche lentement — on entend presque le coeur battre — les pas résonnent à mesure qu’elle marche — les dalles sont GRANDES voire TRÈS GRANDES — les dalles sont démesurées (elle pense) — comme honteuses (elle pense) — il y a Continuer la lectureL1 | Les dalles sont démesurées (elle pense)