A propos de Marion T.

Après tout : et pourquoi pas ?

#40jours #12 | Anachorèse…

lui, l’était là, l’était carré, l’était tout seul le pavé, avant ici, c’était un sentier, de sable le sentier, en copropriété le sentier, un sentier privé, un sentier privé de pavés, lui l’était tout seul le pavé, l’était carré, au milieu des grains de sable, qu’étaient tout ronds, l’était d’abord posé, puis enfoncé, s’était dit, là, pour moi, tout seul Continuer la lecture#40jours #12 | Anachorèse…

# 40 jours #13 | Le vert dans le fruit

reflets répondent aux reflets, lumière à la lumière répond, la photo sera belle, couleur claire du rotin tanné, tanné comme du cuir, cadre de la table piqueté de noir, vert glauque de la bouteille, lumière qui s’y projette, lumière qui s’y reflète, dans le verre aussi, sur le laiton aussi, pourrait se diffuser même sur le rotin, la photo sera Continuer la lecture# 40 jours #13 | Le vert dans le fruit

#40jours #11 | Le biais du survivant

Elle veut des dédales antiques, de l’épique, des combats à sa mesure, elle veut du souffle, une vie qu’on déroule comme un scénario, elle s’égare, elle se traîne, elle résiste, elle opiniâtre, elle pousse, elle trébuche, non pas par là, par ici, non pas ça, plutôt ceci, elle s’oppose, elle fustige, elle résiste, non pas ce chemin, cette allée, non Continuer la lecture#40jours #11 | Le biais du survivant

#40jours #10 | Place des hérons

Elle dit, c’était l’époque, c’est tout. Ils cherchent des héros, du souffle, de la résistance, des levées en masse, des idées pour des noms de rue, de place, quelques lignes sur une plaque ? Les héros, c’est pour les paresseux, les amnésiques et les tristes. Elle dit, j’aime les histoires où poussent les plantes où errent les chats. Ce que Continuer la lecture#40jours #10 | Place des hérons

#40jours #09 | Là-haut

Arrivé en 1974 il dit, au comptoir, le chiffon à porter de main, circule, s’active, efficace, bavarde avec les habitués, en terrasse c’est avec les gobelets, pas les verres, si vous n’êtes pas content allez ailleurs, chemise à carreau, tablier bleu ciel, le chiffon leste, essuie les verres, on ne va pas m’apprendre mon métier. Il dit méfiez vous, les Continuer la lecture#40jours #09 | Là-haut

#40jours #08 | Argenteuil

Direction Ermont-Eaubonne, station Bois-Colombes, la ruelle commerçante franchit le pont et s’achemine vers Courbevoie, et plus loin vers l’entrelac de niveaux, immeubles parkings du quartier de la Défense, d’un côté Asnières-sur-Seine, d’un côté Bois-Colombes, ligne J, Saint-Lazare, Ermont-Eaubonne, station Argenteuil, ou station Val d’Argenteuil, deux stations de transilien pour cette unique commune l’une des plus vastes en superficie et des Continuer la lecture#40jours #08 | Argenteuil

#40jours #07 | 125, 508 mètres

Sur les hauteurs, il y a les châteaux d’eau et le cimetière, et les buttes, partout des buttes, dont on extrayait le gypse et de menus délits… Il y a le quartier des Américains. Les rues sont en pente dure. Les vélos descendent mais grimpent avec peine. L’air est battu par le vent. Les particules fine s’entrechoquent en un jet Continuer la lecture#40jours #07 | 125, 508 mètres

#40jours #06 | Les escargots

Été 2020 – Notre-Dame des Landes : les Escargots – ferme hélisicole en création, la Sècherie – lieu de vie en construction, visites et atelier de fabrication de briques de terre, les Vraies Rouges – lieu de vie et jardin présentation du maraîchage du Rouges et Noires et du jardin médicinal. Ils disent les parcelles du plan local d’urbanisme ne Continuer la lecture#40jours #06 | Les escargots

#40 jours #05 | KWh

A l’entrée, couloir dessert pièces, fait face à débarras au fond duquel se dresse silhouette grasse du chauffe-eau, au ras du sol parquet miel se mue en carrelage gris ciment rectangulaire posé en quinconce, plus loin en larges carreaux anthracite soixante par soixante effet ardoise produits en Italie, s’absentent derrière fileur blanc brillant masque pieds de plastique noir de cuisine Continuer la lecture#40 jours #05 | KWh

#40jours #04 | Stolpersteine

C’est un joli mot / sur le rebord trop lisse / flammes, gibets, catapultes / sur le pavé luisant et disjoint / signes et symboles, trace et tracé à déchiffrer / sur la racine qui affleure / le doute pas méthodique et puis le bégaiement / sur les marches inégales quand la main lâche la rampe / glisse et chavire Continuer la lecture#40jours #04 | Stolpersteine