#anthologie #25 | Bifurcation

0 – Naître 1 – Traversée 2 – Le canapé en velours rouge 3 – Le stylo Bic quatre couleurs 4 – Habiter 5 – Je n’y pense pas 6 – Seule 7 – Soirée d’été 8 – La vieille 9 – Gueule cassée 10 – Pierre Beslay 11 – Partir si tard 12 – J’y suis allée 13 – Continuer la lecture#anthologie #25 | Bifurcation

#anthologie #24 | Si loin vers l’intérieur

crédit photo : Claude_Jonas Tinos Prologue : Les réponses1. Pourquoi changer ?4. Planque ultime5. Vivable pas vivant6. Plus simple expression7. La pénombre tourne autour du soleil11. Rentre avec Sasha12. Sofia-Boston-Glasgow-Beyrouth-Sauveterre13. Coupé de tout14. Idiomes antiques15. Ne suis pas17. Sole Célérier20. La très longue partie de cache-cache23. Parfait puits24. Si loin vers l’intérieur #24 | Si loin vers l’intérieur Il était Continuer la lecture#anthologie #24 | Si loin vers l’intérieur

#anthologie #17 Charles | #18 Travail de l’image || Carnet 40×50

« Notre tâche n’est pas finie / Elle commence / Être toujours vigilant / Être toujours prêt / Être toujours inquiet / Mais toujours optimiste / Et ne pas avoir peur du coup dur / Voilà quelle doit être notre règle de conduite » — Robert Desnos, « Poèmes de minuit » Continuer la lecture#anthologie #17 Charles | #18 Travail de l’image || Carnet 40×50

# anthologie #07 | Nuit dedans

Nuit dedans. Mieux je vois et mieux je veux voir. De mieux en mieux je regarde. C’est en face. Après le dîner il s’assoit dans un canapé confortable à l’oasis de sa bibliothèque belle fournie et stoïque. Ce n’est pas lui que je mate. Sa bibliothèque me fait rêver. Son regard têtu dans une direction fixe imbécile me fait supposer Continuer la lecture# anthologie #07 | Nuit dedans

#anthologie #07 | Triste regard

Le geste se répète sous la lumière crue des néons dont l’un clignote et bourdonne en continu. Le bruit de ses pas, des objets qu’elle repose après avoir passé le chiffon. Ne pas laisser de trace de son passage. Vider les corbeilles à papier, se baisser sans faire de faux mouvements, faire attention aux douleurs. Passer l’aspirateur sous les bureaux, Continuer la lecture#anthologie #07 | Triste regard

#anthologie #07 | lampe et silence.

J’ai écrit sur elle. Je n’ai fait que ça, écrire. Sur elle. Je ne me préparais pas, j’écrivais. Jamais je n’ai cherché à écrire sur ma mère, j’écrivais son mouvement, ses formes. Ses récits, discours continus. Écrire ma mère se passait de volonté, d’intention. Se passait de moi, ma mère poursuivant sa vie, se jetant entre mes doigts, dans ma Continuer la lecture#anthologie #07 | lampe et silence.

#anthologie #07 | Mon rêve d’eau

Dans la banalité des heures solitaires, entre mon jardinet, ma table de travail et le mur qui me fait face, je me délecte intimement du caractère répétitif de mes vacances à venir. D’une certaine manière, elles ont, dans la projection fantasmatique que je m’en fais, le caractère et la valeur d’un rituel qui doit enfin me permettre d’écrire. C’est ainsi Continuer la lecture#anthologie #07 | Mon rêve d’eau

#anthologie #07 | Déficit d’inhibition

Le soir tout se passe comme si mon audition était décuplée, les sens en alerte l’invasion commence. J’entends les craquements à ma droite qui viennent de l’escalier et j’entends le crissement des petites bêtes dans l’obscurité. J’entends le vent qui agite les feuilles du tilleul dans le jardin et j’entends les éclats de voix au loin, les rideaux qu’on tire. Continuer la lecture#anthologie #07 | Déficit d’inhibition

#anthologie #07 | impression

Un rose léger, une percée de ciel laiteux à travers les feuillages. N’en distinguer qu’une masse et derrière, des bruits feutrés, absorbés par la nuit, des formes nouvelles habitant le jardin, tapies comme des sentinelles. Le rosé franchit l’horizon et autour de moi grouillent mille insectes. L’arbre troué de ciel est maintenant profil de tête de lapin à la poursuite Continuer la lecture#anthologie #07 | impression