A propos de Monika Espinasse

Originaire de Vienne en Autriche. Vit en Lozère. A réalisé des traductions. Aime la poésie, les nouvelles, les romans, même les romans policiers. Ecrit depuis longtemps dans le cadre des Ateliers du déluge. Est devenue accro aux ateliers de François Bon. A publié quelques nouvelles et poèmes, un manuscrit attend dans un tiroir. Aime jouer avec les mots, leur musique et l'esprit singulier de la langue française. Depuis peu, une envie de peindre, en particulier la technique des pastels. Récits de voyages pour retenir le temps. A découvert les potentiels du net depuis peu et essaie d’approfondir au fur et à mesure.

vers un écrire/film #01 | un moment de tranquillité

Cinéma. Affiches de films sur un fronton moderne, une rangée d’affiches au-dessus de sa tête, un baiser ardent d’amoureux, une course poursuite, des extraterrestres menaçant la terre, un cycle consacré à Romy Schneider …  Envie de céder à l’envie, aux Continuer la lecture vers un écrire/film #01 | un moment de tranquillité

autobiographies #14 | tenir debout

monter des marches, beaucoup de marches, monter jusqu’en haut d’un clocher gothique à Vienne ou d’un dôme cuivré à Berlin ou d’une tour à peine finie de la Sagrada Familia pour déguster la vue, éblouie par le monde d’en bas Continuer la lecture autobiographies #14 | tenir debout

autobiographies #13 | elle, cette voix

Au téléphone, sa voix est douce, chaleureuse, attentive, pressée par le temps et l’espace. En famille, une voix de maîtresse qui ne doute pas, qui régente avec attention et avec brio, sûre de sa mission, soucieuse des résultats, dresseuse d’enfants, Continuer la lecture autobiographies #13 | elle, cette voix

autobiographies #12 | ce qui reste…

Entrée par le grand portail en chêne, deux battants, deux serrures, à droite sur le mur une rangée de boutons de sonnettes, l’immeuble s’est modernisé, le couloir sent toujours la poussière, un peu le moisi, un peu le désinfectant, odeur Continuer la lecture autobiographies #12 | ce qui reste…

Autobiographie#6 Un long voyage de nuit

Serrée dans le bus bondé, place assise près de la fenêtre, aux pieds mes sacs poussés en partie sous le siège devant moi, montée difficile, dans la file d’attente, ça poussait, ça pressait, ça secouait, hautes marches à grimper difficilement Continuer la lecture Autobiographie#6 Un long voyage de nuit

autobiographies #11 | petites touches de bonheur

Ses mains attrapent la boîte à bijoux au fond du secrétaire, à côté des papiers de la maison. Elle l’ouvre, touche, fouille dans les petits tiroirs remplis de soie, de bagues, de boucles d’oreilles, de broches et de clips. Rien Continuer la lecture autobiographies #11 | petites touches de bonheur

autobiographies #01 | itinéraires

Sur le chemin de l’école Un palais sur une butte… baroque, aux toits verts en courbes…des colonnes, des balcons ouvragés…tant de fenêtres…pour y accéder une montée de marches, de perrons, de marches, tant de marches en marbre, des rampes en Continuer la lecture autobiographies #01 | itinéraires

#L12 | comme une boule de flipper

…qui sillonne les rues en titubant, accrochant des passants dans la cohue, comme une boule de flipper lancée à l’aveuglette… Comme une boule de flipper…qu’est-ce qui m’est passé par la tête, à trouver cette phrase ou plutôt cette image, en Continuer la lecture #L12 | comme une boule de flipper

#L11 | Renouveau

Non pas regretter, ça ne sert à rien, c’est trop tard, pas pleurer non plus, ça peut soulager, mais c’est inutile, non pas ruminer, ressasser, râler, l’estomac noué, la tête comme prise dans un étau, non pas s’écouter, mais rebondir. Continuer la lecture #L11 | Renouveau