#anthologie #25 | Bifurcation

0 – Naître 1 – Traversée 2 – Le canapé en velours rouge 3 – Le stylo Bic quatre couleurs 4 – Habiter 5 – Je n’y pense pas 6 – Seule 7 – Soirée d’été 8 – La vieille 9 – Gueule cassée 10 – Pierre Beslay 11 – Partir si tard 12 – J’y suis allée 13 – Continuer la lecture#anthologie #25 | Bifurcation

#anthologie #24 | Si loin vers l’intérieur

crédit photo : Claude_Jonas Tinos Prologue : Les réponses1. Pourquoi changer ?4. Planque ultime5. Vivable pas vivant6. Plus simple expression7. La pénombre tourne autour du soleil11. Rentre avec Sasha12. Sofia-Boston-Glasgow-Beyrouth-Sauveterre13. Coupé de tout14. Idiomes antiques15. Ne suis pas17. Sole Célérier20. La très longue partie de cache-cache23. Parfait puits24. Si loin vers l’intérieur #24 | Si loin vers l’intérieur Il était Continuer la lecture#anthologie #24 | Si loin vers l’intérieur

#anthologie #14 | Rendu

On est rendu. Le père disait cela. De retour à la maison. Après un voyage ? Il n’y avait pas de voyage. Des brèves vacances sans imprévu. Des déplacements pour une visite de famille ; il n’y avait pas d’amis. Le retour pour l’enfant était tout autant étonnant que le départ, l’être ailleurs, même si le retour était un échec. La maison Continuer la lecture#anthologie #14 | Rendu

#anthologie #17 Charles | #18 Travail de l’image || Carnet 40×50

« Notre tâche n’est pas finie / Elle commence / Être toujours vigilant / Être toujours prêt / Être toujours inquiet / Mais toujours optimiste / Et ne pas avoir peur du coup dur / Voilà quelle doit être notre règle de conduite » — Robert Desnos, « Poèmes de minuit » Continuer la lecture#anthologie #17 Charles | #18 Travail de l’image || Carnet 40×50

#anthologie # 14 | sava savatoi savabien

Le plus souvent, cela passe, cela glisse, c’est un « sava » rapide, sans intérêt, on répond immédiatement, comme par réflexe, comme une demande d’excuse. On répond « touvabien », « oui », on renvoie comme un miroir, le « sava » où l’interrogation est passée en exclamation, suivie d’un « etoi » qui ne préoccupe pas non plus de la réponse. Ce serait comme serrer une main sans sentir Continuer la lecture#anthologie # 14 | sava savatoi savabien

#anthology #14 | Si ça peut te faire plaisir

Si ça peut te faire plaisir. Alors que le véritable plaisir est le mien, le mien de faire croire que je suis ce genre de personne qui fait plaisir à l’autre, dont le seul désir est d’accomplir le désir de l’autre. Regarde comme je te donne ce que tu veux, alors même que tu me poses une question, alors même Continuer la lecture#anthology #14 | Si ça peut te faire plaisir

#anthologie #14 | c’est compliqué

-Ça ne te gêne pas que tes enfants ne voient pas leur père durant des mois si tu pars vivre à des milliers de kilomètres? 
-C’est compliqué, tu sais 

Taxer les riches, c’est compliqué. 
Accepter le mariage homosexuel, c’est compliqué. 
Choisir un premier ministre, c’est compliqué. 
Trouver un appartement à louer, c’est compliqué. 
Savoir quelles études faire, c’est compliqué.
Réussir la cuisson d’une volaille, c’est compliqué. 
Trouver du temps pour écrire, c’est compliqué. 
Gérer les flux migratoires, c’est compliqué.
Comprendre le conflit israélo-palestinien, c’est compliqué.
Prendre position sur le conflit israélo-palestinien, c’est compliqué. 
Savoir si le Hamas doit être qualifié de terroriste, c’est compliqué. 
Compter le nombre de morts à Gaza, c’est compliqué. 
Savoir comment aider, c’est compliqué. 
Ne rien faire, c’est compliqué. 
En parler avec des amis, c’est compliqué. Continuer la lecture#anthologie #14 | c’est compliqué

#anthologie #14 | C’est bon pour le moral

– Tu vois toujours le mauvais côté des choses, mais maintenant que tu es à l’hôpital, confortablement installé dans un lit qui se lève tout seul, juste en appuyant sur un bouton, eh bien maintenant, tu vas avoir le temps de lire, parce que si tu veux mon avis, on n’est pas sortis de l’auberge avec un pansement pareil et Continuer la lecture#anthologie #14 | C’est bon pour le moral

#anthologie #14 | C’est pas terrible

C’est pas terrible, c’est ce point de confusion de la langue, là où l’histoire et la logique n’ont plus pied et la langue s’en fiche de toute l’histoire et de toute la logique, la langue s’en fiche de ses racines et étymologies, la langue s’en fiche d’elle-même, se renferme, se courtise, s’éloigne de la tragédie, c’est pas terrible, un de Continuer la lecture#anthologie #14 | C’est pas terrible

#anthologie #14 | J’m’en fous.

Dès le plus jeune âge, vers les six ans je dirais puisque ça a dû commencer autour du CP, dès les premiers « contrôles » à l’école primaire, quand le monsieur en blouse blanchement scientifique me tendait les dessins en demandant scientifiquement « que vois-tu ? », je savais déjà. Je savais déjà ce qu’il ne fallait pas dire. Surtout ne rien dire. « Je ne Continuer la lecture#anthologie #14 | J’m’en fous.