#40jours #20 | lili dort enrobée

On passe on passe continue son chemin sa promenade pas sûre de l’avoir bien entendue aujourd’hui elle ne crache pas donne son prénom on l’entend parler sur le banc délanguée Lili dans tous les sens de la langue dans les mots de sa naissance on comprend mal un créole bousculé la tête tient mal les mots Lili les yeux brillants Continuer la lecture#40jours #20 | lili dort enrobée

#40jours #20 | donne le mot jamais venu

donne quoi à qui | le temps de venir jusqu’au bord il est temps | le temps la vie juste un peu | donne j’te dis | dis-moi le mot qui manque qui n’est jamais venu | donne elle | usée la peau de la main qui a donné | lissé la peau de ses enfants | donne donne voix Continuer la lecture#40jours #20 | donne le mot jamais venu

#40 jours #20 | or donne

L’or le ruisseau donne le tamis donne sable remue donne capsule ressort verre carton donne rêver demain l’enfant donne distribue l’or jette l’or donne l’argent l’enfant le rêve dort l’enfant or elle à côté pas dort elle les yeux donne d’or elle l’enfant matin donne bonjour toi donne hello donne cowboy elle parle donne ouvre l’œil il donne l’enfant donne Continuer la lecture#40 jours #20 | or donne

#40jours #11 | Le biais du survivant

Elle veut des dédales antiques, de l’épique, des combats à sa mesure, elle veut du souffle, une vie qu’on déroule comme un scénario, elle s’égare, elle se traîne, elle résiste, elle opiniâtre, elle pousse, elle trébuche, non pas par là, par ici, non pas ça, plutôt ceci, elle s’oppose, elle fustige, elle résiste, non pas ce chemin, cette allée, non Continuer la lecture#40jours #11 | Le biais du survivant

#40 jours #16 | comme à Gravelettres

Ne la cherchez pas. Vous n’arriveriez à rien. Rien qu’un recoin d’imaginaire. Gravelettres est une ville dont je ne veux rien connaître. Je ne veux, ne puis, rien dire de ce que je sais d’elle. Je ne veux pas entendre ce que j’en ignore. Une ville aux portes closes, où dés qu’on sonne les voyelles tombent, les mots démentent, les Continuer la lecture#40 jours #16 | comme à Gravelettres

#40jours #18 l gliwice

Le badge levé il me dit de sortir. Cet homme est de plus en plus rouge au fil du congrès. Il est polonais pas comme les autres de la sécurité. Ce matin à 7h40 tu l’as vu bailler. Les voitures de police moteurs allumés congrès de l’ONU oblige. Et l’Ukraine n’est pas loin. Des maires de villes bombardées sont venus Continuer la lecture#40jours #18 l gliwice

#40jours #18 je rentre

La rue monte, au sol des pavés, le sens est unique, les voitures descendent, les cyclistes pédalent « en danseuse » pour moins ressentir le tape cul. A pied, je commence mon ascension sur le trottoir de gauche, plutôt étroit et déjà très emprunté par des touristes, habitant.e.s, jeunes ou vieux, étranger.ère.s. De toutes façon ici on vient tous.tes d’ailleurs. Les uns Continuer la lecture#40jours #18 je rentre

#40 jours # 20 | Le sommeil donne [1]

En mélangeant les rêves de la nuit En mélangeant les rêves de la nuit Avec cette image Avec cette image Le livreur UBER debout comme un piquet Le livreur UBER debout comme un piquet Avec son carton de pizza chaude tenu à deux mains Avec son carton de pizza chaude tenu à deux mains Attend un pourboire et une nouvelle Continuer la lecture#40 jours # 20 | Le sommeil donne [1]

#40 jours#14/Fière

je suis assise à mon bureau – pressée par l’heure du rendez-vous administratif obtenu grâce à l’Agence Nationale des Titres Sécurisés – rivée à ma gueule d’étamine accrochée à la photo à coller à la mairie de Talence, sur le formulaire de demande de Carte Nationale d’Identité – si fière et très nationale à mon bureau vernis de bois exotique, Continuer la lecture#40 jours#14/Fière

#40 jours #05 | Ils ont des yeux

Quelque chose lui avait échappé.  Il en était sûr. Après l’avoir tournée et retournée plusieurs fois dans sa tête, la scène lui paraissait cristalline.  Sauf un détail.  Il n’aurait su dire où ni quand.  Ça le démangeait. Il se revoyait donc pénétrer dans l’appartement de cette femme, dans l’espoir de lui porter secours.  Trop tard : elle avait succombé à ses Continuer la lecture#40 jours #05 | Ils ont des yeux