A propos de Juliette Derimay

Juliette Derimay, lit avidement et écrit timidement, tout au bout d’un petit chemin dans la montagne en Savoie. Travaille dans un labo photo de tirages d’art. Construit doucement des liens entre les images des autres et ses propres textes. Entre autres. À retrouver sur son site les enlivreurs.

#nouvelles | Juliette Derimay

Table des matières1 – Sur l’étagère2 – Librairies sur carte3 – Les pierres de Calanais4 – Le trèfle à quatre feuilles 1 – Sur l’étagère Non, pas une bibliothèque, une bibliothèque c’est pour les livres avec du texte, des mots, des phrases, des écritures, des petits signes sombres sur du papier très clair. Du noir sur blanc. Mais toi tu Continuer la lecture#nouvelles | Juliette Derimay

#gestes&usages #09 | Travail manuel

Écrire est un geste. Écrire se fait avec les mains, écrire est logiquement un travail manuel. Main, manuel, voilà.C’était hier soir, au coin d’un bar bruyant, vous aviez bien levé le coude avant d’en arriver à cette conclusion et de vous séparer sur cette phrase décisive. Écrire est un geste, comme raboter, scier, assembler, poncer, dégauchir … Au début on Continuer la lecture#gestes&usages #09 | Travail manuel

#gestes&usages #08 | Le coup de marteau

C’est monté tout d’un coup. Non, c’est pas monté tout d’un coup. Tout d’un coup c’était là, tu t’étais quitté, tu n’étais plus dans toi et tu te regardais, sans pouvoir rien changer. Tes mains étaient sur lui, sur son col, presque son cou, son menton qui remonte, appuyé sur tes poings, ses pieds coupés du sol, son dos contre Continuer la lecture#gestes&usages #08 | Le coup de marteau

#gestes&usages #06 | Coût de couteau

Le bruit de vos voix s’est arrêté, les oiseaux chantent et crient de l’autre côté de la vitre, un chien aboie, une tronçonneuse passe de branche en branche. Dans l’atelier, un blanc. La longueur du blanc a son importance, pour lui, un blanc de cette longueur, c’est la fin de l’échange. Il a dit le couteau, son histoire de grand-père, Continuer la lecture#gestes&usages #06 | Coût de couteau

#gestes&usages #05 | La chevêchette de Villette

C’est un tout petit oiseau, la chevêchette d’Europe. Pas plus grosse qu’un poing, mais l’air bien décidé. Deux yeux jaunes de chouette, mais pas ces énormes cernes qui font caricature. Elle a des sourcils blancs, tant devant que derrière puisqu’elle a sur la nuque, une fausse face d’elle-même destinée à tromper ses ennemis potentiels. La pierre doit être lourde, son Continuer la lecture#gestes&usages #05 | La chevêchette de Villette

#gestes&usages #04 | La manche droite de ton pull

La manche droite de ton pull est retombée. Tu n’aimes pas l’hiver quand il te faut des manches, tu préfères travailler en manches courtes, rien qui risque de passer dans la machine, pas de gène aux poignets, pas de bordures qui s’effilochent. Tu n’as jamais de bracelet, de bagues, ni même de montre pour travailler. Là, juste quand tu prenais Continuer la lecture#gestes&usages #04 | La manche droite de ton pull

#gestes&usages #03 | WD40

Demain matin, aller à la quincaillerieEn poussant la porte de la quincaillerie, tu tapes tes pieds pour que la neige tombe. Juste à côté de la porte, le présentoir avec ses pelles à neige et ses grattoirs est attaché à la gouttière.  Tu entres. Tout de suite à droite, le plan incliné et tu es au milieu des outils. Les présentoirs Continuer la lecture#gestes&usages #03 | WD40

#gestes&usages #02 | Raboter

Ils sont quatre posés sur une étagère. Rangés par ordre de taille. Tu ne connais pas leurs vrais noms, juste leur nom de famille, la grande famille rabot. Les bois sont différents puisqu’ils sont tous en bois, encore étiquetés, semelle indécollable, de longueurs différentes, à poignée ouvragée comme des manches de scies ou sans poignée du tout ou bien juste Continuer la lecture#gestes&usages #02 | Raboter

#gestes&usages #01 | Veiller au grain

Photo Juliette Derimay À cause de la couleur, tu te rends tout de suite compte que ça ne va pas être simple. Du plus pâle pour le tendre, plus foncé pour le brave qui a eu la vie dure, presque noir pour les points qui disent les entrées d’eau, les étoiles marron sombre pour les départs de branches et les Continuer la lecture#gestes&usages #01 | Veiller au grain

#enfances #01 | Élise, Jacques et la dame de la bibliothèque

Pour les fromages de chèvre, c’était chez Élise. On ne mangeait de ses fromages qu’en été, quand les chèvres sont dehors, sinon, mon père disait qu’ils n’avaient pas de goût, qu’ils étaient fadasses. Fadasse, moi j’aimais bien le mot, avec sa fin en asse, c’était comme un gros mot qu’on a le droit de dire sans trop se faire gronder. Continuer la lecture#enfances #01 | Élise, Jacques et la dame de la bibliothèque