#anthologie #25 | Bifurcation

0 – Naître 1 – Traversée 2 – Le canapé en velours rouge 3 – Le stylo Bic quatre couleurs 4 – Habiter 5 – Je n’y pense pas 6 – Seule 7 – Soirée d’été 8 – La vieille 9 – Gueule cassée 10 – Pierre Beslay 11 – Partir si tard 12 – J’y suis allée 13 – Continuer la lecture#anthologie #25 | Bifurcation

#anthologie #24 | Si loin vers l’intérieur

crédit photo : Claude_Jonas Tinos Prologue : Les réponses1. Pourquoi changer ?4. Planque ultime5. Vivable pas vivant6. Plus simple expression7. La pénombre tourne autour du soleil11. Rentre avec Sasha12. Sofia-Boston-Glasgow-Beyrouth-Sauveterre13. Coupé de tout14. Idiomes antiques15. Ne suis pas17. Sole Célérier20. La très longue partie de cache-cache23. Parfait puits24. Si loin vers l’intérieur #24 | Si loin vers l’intérieur Il était Continuer la lecture#anthologie #24 | Si loin vers l’intérieur

#anthologie #11 | Arrivée tardive

Quelques grains de sable se promènent sous ses vêtements Démangeaisons Joséphine descend la première avec les valises et se retourne pour attraper les filles, elles ont de petits yeux Les journées d’été plus longues ont faussées son jugement, Joséphine ne prendra plus de train arrivant si tard pour rentrer de Mers-les-Bains Les quais sont éclairés par de furieux lampadaires dont Continuer la lecture#anthologie #11 | Arrivée tardive

#anthologie #11 | du monastère jusqu’à la nuit

du monastère jusqu’à la nuit je devais presser le pas, longer le chemin forestier Il m’a semblé qu’en suivant la corniche verte en tunnel, la forêt tombant sur la route à gauche retenue par les cercles barbelés j’aurai tout de même le temps Au dernier tournant pourtant, avant un seuil comme une porte sur un feston doré de feuilles, j’ai Continuer la lecture#anthologie #11 | du monastère jusqu’à la nuit

#anthologie #17 Charles | #18 Travail de l’image || Carnet 40×50

« Notre tâche n’est pas finie / Elle commence / Être toujours vigilant / Être toujours prêt / Être toujours inquiet / Mais toujours optimiste / Et ne pas avoir peur du coup dur / Voilà quelle doit être notre règle de conduite » — Robert Desnos, « Poèmes de minuit » Continuer la lecture#anthologie #17 Charles | #18 Travail de l’image || Carnet 40×50

#anthologie #11 | retour de nuit

Je me vois dans le noir je ne vois que moi je vois mes habits ma peau J’entends mes pas le bruit du gravier sous mes pieds Je sens l’air qui m’entoure la brise qui me touche Les cieux sont à moi pour moi Je suis un centre qui ne se déplace pas Prison fermeture pensée à l’étroit autour de Continuer la lecture#anthologie #11 | retour de nuit

#anthologie #11 | Rentrer seule

J’essayais d’arriver avant la nuit complète L’horizon encore visible à l’est, mais déjà formant une ligne bleutée Les découpes des arbres et des vaches se superposent J’accélère en pensant aller plus vite que le coucher du soleil Bientôt le disque sera tombé derrière la campagne Je me fais peur dans les virages qui semblent plus secs que d’habitude demander plus Continuer la lecture#anthologie #11 | Rentrer seule

#anthologie #11 | nuit noire

… nuit noire Juste une façon de parler de dire qu’on rentre tard quand les autres dorment déjà au calme au chaud au sec Façon de raconter d’essayer de partager le sombre tout autour du bateau cette impression que le monde est tout entier contenu dans la coque de métal Comme rappel de tout le reste juste les cris des Continuer la lecture#anthologie #11 | nuit noire

#anthologie #11 | quelque chose à réussir

Après le dernier métro je décide de rentrer Il me faut donc prendre le noctilien C’est le premier jour du mois on passe d’un jour à l’autre à minuit et on a tendance à l’oublier alors tout le monde dans le noctilien à la venue des contrôleurs se rend compte de cette vérité et alors que tout le monde sort Continuer la lecture#anthologie #11 | quelque chose à réussir

#anthologie #11 | atterraggio

Dall’alto la città è silenziosa e mi sento in sintonia con questo spazio e questa città sospesa dentro di me La vedo e la guardo nelle sue luci e svincoli stradali nei castelli e nel mare di notte a macchia nera Da lontano il traffico non è rumoroso e pieno di odore di benzina il caldo non si appiccica alla Continuer la lecture#anthologie #11 | atterraggio