Un sphinx met de la vitesse là où le temps s’est arrêté

Yamen L’enfance satine joues brunes et rondes, supportant sans peine regard de Méduse tagué en bleu. En son for intérieur, un sphinx se prélasse sur les velux d’un pavillon ; il pourrait briser le verre au moindre mouvement. Au bout de Continuer la lecture Un sphinx met de la vitesse là où le temps s’est arrêté

Le temps de vivre

     Les cheveux blancs permanentés au-dessus d’un manteau noir fatigué qui progresse lentement sur le trottoir, une petite vieille traîne un sac à roulettes avec ses provisions du jour… En son for intérieur, le sourire d’un jeune homme blond qui la Continuer la lecture Le temps de vivre

Point aveugle

     La vie resplendissait dans les yeux de son visage… sage, sans âge, vague souvenir surgi d’une région obscure de la mémoire, trace de visage, esquisse, quelques traits, presque rien, une sorte de trou noir qui absorbe toutes les tentatives de Continuer la lecture Point aveugle

Jumelage sous fenêtres d’un Il en flot et d’une Elle en fragments

Il en flot pointe d’un œil la poignée se précipite pour l’ouvrir  Fenêtre-obstacle fermée à double-tour la clé se trouve ailleurs sur un trousseau qui ne lui appartient pas il ne le pensera ni ne le saura jamais   Une fenêtre au Continuer la lecture Jumelage sous fenêtres d’un Il en flot et d’une Elle en fragments

Solitude immense

Noir le cœur bat rouge suis tirée en avant poussée par derrière Noir Rouge oppressée entends cris ne sais pas que ce sont cris suis Terreur entends gémissements entends pleurs entends « Soufflez… poussez poussez… arrêtez !» suis Souffrance Violence Continuer la lecture Solitude immense

Diffraction

     Trains en gare files de wagons rangées de fenêtres où se penchent les voyageurs suites d’images brouillées par la vitesse la vie défile les jours se traversent comme le paysage et la nuit veilleur où en est la nuit la Continuer la lecture Diffraction

Au commencement

1    Un tableau noir, des craies, blanches ou de couleur, une éponge…Une surface plane, un support qui accroche la poussière des bâtonnets de pastel, un chiffon…Les doigts qui tapotent, les doigts qui écrasent la craie, les formes qui apparaissent, l’éponge ou Continuer la lecture Au commencement