Une réponse à “en chemin vers la #3”