médiathèque Poitiers de haut en bas

complexité du vaisseau bibliothèque, coulisses et toit compris



MAIS QUELLE EST CETTE RUBRIQUE ? (SE REPÉRER)
une autre page images, au hasard (depuis 2005) :
hommage à Luchino Visconti

note du 25 mai 2012
Texte rendu à l’ENSSIB, merci à Agnès Macquin pour la relecture. Suivre le blog Carnet de voyage sur site ENSSIB, lien ci-dessous, pour suite de l’aventure et rendez-vous à la publication... Et qu’on aimerait de temps en temps d’autres demandes du genre !

note initiale (25 avril 2012)
La chance d’une commande (et confiance) de l’Enssib – voir le blog de Catherine Jackson : carnet de voyage –, 19 écrivains se voient confier chacun une bibliothèque de construction récente, et carte blanche – sans concertation avec la photographe qui les parcourra toutes, d’où le fait que ses photographies ne ressemblent évidemment pas aux miennes. Chacun reçoit son affectation, pour moi la médiathèque François-Mitterrand de Poitiers. Drôle de responsabilité [1] encore plus difficile lorsqu’il s’agit d’une ville aussi imbriquée à son histoire personnelle.

Mais je ne m’attendais pas à cette visite complète, évidemment livres et fonds, mais aussi l’armature électrique ou informatique, les toits et les passerelles d’évacuations, et bien sûr toute la complexité liée à cet établissement dessiné par un architecte majeur, Laurent Beaudoin, mis en service en 1996, en continuité avec le tissu ancien de la ville (lire cet entretien et ici sur le projet). Par exemple (mais pas seulement) un travail sur la lumière zénithale assez extraordinaire. Comment faire vie, 15 ans plus tard, dans une évolution accélérée des missions d’un tel établissement... c’est peut-être à ça qu’on mesure la qualité d’une architecture : ce qu’elle accepte ou génère d’usages qui ont divergé par rapport au projet de départ.

Maintenant, reste à se coller au texte. Plein de phrases qui dansent – qu’une bibliothèque n’a pas à être silencieuse, par exemple, ou l’ouverture jusqu’à 22 heures chaque mardi, ou la composition des rayons pour ne pas entraîner saturation, et le grand écart entre le petit môme à qui son père lit un album, et, un étage au-dessous, la mission de pôle associé à la BNF pour le médiéval, avec le labo de numérisation et les fonds régionaux et locaux (je dois en être) associés au dépôt légal. Ou l’accès Internet (filaire) gratuit depuis 74 postes même si on ne fait pas partie des 14 000 abonnés inscrits à la médiathèque, ou le portage à domicile sur réservation téléphonique pour les personnes âgées, ou les 2 mi-temps affectés à l’établissement pénitentiaire, etc. Ou l’expression du traitement des éphémères en bibliothèque et ce qu’un problème d’archive et conservation pose d’intellectuellement passionnant. Pour m’encourager, à peine je signalais sur twitter ma visite en cours, Lucien Suel m’annonçait avoir terminé sa propre contribution, c’est ça les copains.

Une sélection d’une trentaine d’images parmi les 262 rapportées. Et comment ne pas terminer sur l’enchantement qui a ouvert mes 3 heures de visite : ces merveilleux livres d’heures et manuscrits médiévaux, voir en ligne cette Vie de sainte Radegonde, ou l’extraordinaire Psautier de Jeanne de Laval (l’étrange découverte que les couleurs utilisées pour l’intérieur de la bibliothèque – avec l’intervention artistique de Richard Texier – viennent de ses complexes enluminures), à moins que dans les incunables vous ne préfériez cette danse macabre – et me serais bien régalé à feuilleter plus longtemps aussi le Buffon ou l’Ambroise Paré...

Merci à Agnès Macquin et son équipe de l’accueil et du temps partagé.



[1Pas la première fois qu’amené à m’expliquer ici de bibliothèques : ainsi la dernière fois Louvain ou Louvain, ou Bobigny, ou fac de Tours, ou BU Angers ou à Québec Gabrielle Roy ou même Toronto ou Lausanne mais suivre mot-clé bibliothèques en haut à droite de cette page ou de celles ci-dessus citées...


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne 20 avril 2012 et dernière modification le 20 mai 2012
merci aux 2936 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages