#40jours #12 | pot

Une table, pied de table pour aller jusqu’au plateau, encombré, le monde sur papier, le journal déplié, mal plié, histoire de guerre, comme hier, du papier journal, un état de la terre, des mots pour tenter de la dire, des ruines en photos. Un pot, un pot à crayons, à stylos, gommes, trombones, le pot avec tout dedans, trop, ça déborde. Un ancien pot de moutarde à l’ancienne, en grès vert-marron. Repas cuisiné, un pot de moutarde à l’ancienne dans le caddie chargé, objet rustique manufacturé, pots de chimistes ou de sorciers, reste un bout d’étiquette déchiré, pas décollé au lave-vaisselle. En terre, forme ronde massive, un objet qui va rester là longtemps, des stylos sans encre, des crayons cassés vont stagner là juste pour le regard.

A propos de Aurélia Labayle

Je suis avec vous dans une expérience toute nouvelle. L'écriture pour moi c'est les autres. C'est un geste peu pratiqué, mais beaucoup observé. Sinon je suis d'avantage du corps et de la voix, même du son par mon parcours d'abord de circassienne puis comédienne et musicienne.

Laisser un commentaire