Persona

Appartient à Manon TONI

Je préfère le début à la fin. Je n’apprécie pas les sports extrêmes mais je recherche l’adrénaline quand je vole quelque chose. Penser que je n’aurai jamais les réponses à des questions tenaces crée une rage primitive en moi. Lorsque j’explique quelque chose qui me fascine ou est ancré dans mes habitudes, je ne sais pas comment réagir aux moqueries que je reçois en retour. L’humanité est cruelle et malsaine. Je pense ne pas être née à la bonne époque et en même temps je me dis que les autres n’auraient pas été meilleures. Les ourlets aux chevilles me dégoûtent. Je ressent toujours un sentiment de malaise lorsque je rencontre un inconnu et que nous peinons à nous contourner. J’aimerai croire en quelque chose mais je refuse que l’on croit en moi. Mon attitude au sein d’un groupe change en fonction de ceux qui s’y trouvent. J’aimerai être fidèle à moi-même mais je me constitue des figures qui m’entourent. J’ai de l’affection pour les religions polythéiste et les monothéistes me répugnent, bien que leur architecture me fascine. Quand j’étais enfant ma grand-mère disait que Dieu guérirait mon oncle. Mon oncle ne croit pas en Dieu. J’éprouve une rage tenace face aux discriminations sexuelles. Je comprend le déluge envoyé par Dieu, c’est une solution radicale que j’envisagerai d’appliquer mais sans la subir. J’entends ou voit brièvement des choses que mon cerveau invente et cela décontenance mon entourage et crée de la confusion ou des quiproquos que j’ai peine à clarifier. Je ne fais pas d’effort pour me faire apprécier dans le but d’obtenir quelque chose. Un de mes amis écoute mais est incapable de réconforter. Je ne me compare pas aux autres c’est une perte de temps. Je passe plus d’heures à abîmer ma santé qu’à l’entretenir. Je pense que les croyances des Hommes influencent les énergies qui nous entourent. Quand on m’offre des fleurs je refuse de les jeter et les fait sécher. Les voir faner me satisfait dans ma condition moins épémère.

Laisser un commentaire