« recherches sur la nouvelle » | printemps 2024, saison 2

retour à nos recherches sur la nouvelle, avec nouveau cycle et autre mode d’emploi !


2018, saison 1 _ 2024, saison 2

Rappels :

 ce cycle sur la nouvelle est plutôt niveau « confirmé », n’hésitez pas à parcourir les cycles d’initiation et progression, ou nous rejoindre dans les ateliers temps réel du mardi soir !
 les vidéos et résumés de proposition de l’ensemble des cycles Tiers Livre sont rassemblées ici en accès libre, à vous de les utiliser dans votre démarche personnelle d’écriture ou vos animations d’ateliers en ligne ;
 les documents et ressources complémentaires (liens, extraits) sont accessibles uniquement depuis le #Patreon du site et réservés à nos abonné.e.s, ou accessibles via le pack numérique « extraits » ;
 l’abonnement #Patreon permet aussi l’accès à la plateforme de publication, la participation à nos Zooms hebdomadaires d’échanges, les autres ressources numériques, scans et tutos, rejoignez-nous !
 retour sommaire général de Tiers Livre, l’atelier permanent

• UNE AUTRE FAÇON DE SE SERVIR DU BLOG
 au long de cette saison 2, proposition après proposition chaque participant·e va progressivement construire une nouvelle ;
 il n’y aura donc qu’une et une seule page blog associée pour chaque participant·e : merci d’adopter pour titre quelque chose comme « #nouvelle | prénom nom, titre », la composition de l’article étant ensuite de votre seul gré ;
 à chaque ajout ou modification, dans la petite case « publier » en haut à droite, vous changez la date initiale pour la date de mise à jour — cette indication peut aussi figurer en tête de votre nouvelle, sous la forme mise à jour du jour/mois/an, version... ;
 on peut aussi, plus que recommandé, créer une table des chapitres pour cette page qui va s’étoffer et se complexifier...
 donc voir ici nos deux tutos mode d’emploi, et pas d’inquiétude, comme chaque fois, tout ça va se régler.... en le faisant !

 

« recherches sur la nouvelle », saison 2


 #01 | de l’art de ranger ses livres (à partir Georges Perec, Walter Benjamin, Alberto Manguel), et l’ensemble des contributions ;

 #02 | histoire de mes librairies, et l’ensemble des contributions ;

 #03 | Judith Schalansky, inventaire de choses perdues, et l’ensemble des contributions ;

 #04 |

 #05 | quatre stations d’un livre, et l’ensemble des contributions ;

 

« recherches sur la nouvelle » | saison 1, 10 propositions (printemps 2018)


 des nouvelles de vos nouvelles, découvrir ce qui a été composé lors de l’atelier ;

 1, des images mentales (Henri Michaux)

 2, écriture avec écrivain (à partir des Rêves de rêves d’Antonio Tabucchi))

 3, quand Kafka s’amuse (le Prométhée de Kafka)

 4, Duras, quatuor à dire, à partir de La mort du jeune aviateur anglais

 5, Sarraute, vers une scénographie des voix (à partir de Vous les entendez

 6, Robert Walser, écrire sans sujet (à partir de Vie de poète

 7, écrire le contexte de l’écriture, Virginia Woolf

 8, vies brèves, voire apocryphes (Jacques Roubaud)

 9, une autobiographie de l’autre avec vous-même écrivant dedans (Gertrude Stein)

 10, aboutissement : l’ensemble des nouvelles produites

 

construction d’une nouvelle, enjeux & principe


La longue aventure de l’atelier d’été 2018 s’achevant, les forces reviennent : tout ce plaisir des échanges, des connaissances nouvelles, de la curiosité à lire...

Et ça correspond, d’une nécessité plus personnelle et profonde, au besoin de renouveler mes outils, de développer aussi des cycles que je puisse réutiliser – puisque l’an prochain c’en sera fini de l’astreinte et du studio école d’art – dans des accompagnements personnalisés ou des workshops thématiques, en France ou à l’étranger (oh oui, oh oui...).

Construire une nouvelle : j’ai longtemps été réticent à l’idée. Trop marre de ces concours imbéciles, avec publication en recueil pour le texte primé. L’idée que la nouvelle serait en somme une sorte de degré zéro de l’exercice romanesque.

Mais c’est le contraire, c’est le plus funambule. De Maupassant à Tchékhov, de Conrad à Henry James, de Lovecraft et Edgar Allan Poe à Flannery O’Connor ou Nadine Gordimer, ce sont des textes abrupts et vertigineux.

Toutes les questions liées à la poétique de la prose, à l’art du conte, à l’acidité et l’énigme des personnages, à l’oeuvre brève comme allégorie de l’écriture même ou de l’art ou de l’humanité tout entière, le bénéfice, comme moi comme pour vous j’espère, sera de s’y confronter de plus près.

Et c’est bien dans cette idée qu’on va les explorer, en commençant par l’abrupt, dans tout l’aiguisé de la langue. La question de la construction, comment elle devient en tant que telle récit, sera au coeur du cheminement.

Et donc en route pour ce nouveau rendez-vous !

FB

Image haut de page : Magritte, La reconnaissance.


responsable publication François Bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
diffusion sous licence Creative Commons CC-BY-SA
1ère mise en ligne 2 décembre 2018 et dernière modification le 30 mars 2024
merci aux 14935 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page