#40jours #21 | protocole punk : désapprendre la ville

1 Répertorier toutes les plantes sauvages qui poussent en ville et chercher leur nom latin.

2 Compter les écureuils dans les espaces qui les accueillent encore.

3 Traquer les espaces délaissés, les friches, les tronçons abandonnés.

5 Photographier les plantes qui poussent dans un trou de bitume et les pots de fleurs sur les trottoirs devant les maisons.

6 Cartographier les lieux où les racines des arbres font éclater le goudron.

7 Localiser les espèces protégées (faune et flore) pour bloquer les constructions urbaines.

8 Dresser la liste des noms de rues qui laissent l’imaginaire s’ouvrir sur la nature : rue des herbes, impasse de la prairie…

9 Apprécier la capacité de résilience de la nature qui pousse là où on ne l’attend pas.

10 Militer pour l’introduction du loup en ville.

A propos de Olivia Scélo

Enseignante. Bordeaux. À la recherche d'une gymnastique régulière d'écriture.

12 commentaires à propos de “#40jours #21 | protocole punk : désapprendre la ville”

Laisser un commentaire