#40 jours #30 | minimale attitude

Il fait trop chaud pour faire l’amour consentement mutuel contentement partagé dans la nuit sans se toucher les yeux fixés sur le triangle d’été murmurer ton nom à Deneb, Altaïr et Véga Il fait trop chaud pour écrire et si l’étoile n’existait plus à l’instant où sa lumière nous parvient quel sens y aurait-il à écrire que je lui murmure ton nom Il fait trop chaud pour s’élancer sur une piste des mots ouvrent le bal mais la musique est absente l’orchestre est parti la chaleur desaccorde les instruments les musiciens veulent dormir les partitions envolées dansent et nagent dans les nuages Et tout est bien mieux ainsi

A propos de Ugo Pandolfi

Journalist and writer based in the island of Corsica (France) 42.40 N 09.30 E.

3 commentaires à propos de “#40 jours #30 | minimale attitude”

Laisser un commentaire