#40jours #19 | une fête

Ils ont dit mettez-vous là et attendez, alors on attend. On ne sait pas bien ce qu’on attend, en vérité, mais on sait bien qu’il y a toujours quelque chose au bout de l’attente. Quoi ? On ne sait pas et qu’importe, c’est bon d’attendre, c’est ennuyeux, long et bon, plein d’espoir. Ça ouvre l’avenir, peut-être un repas avec un bon morceau de viande, ou du papier toilette, ou des fruits, des oranges pas vertes ou pas pourries, des bottes. Ça serait bien des bottes parce que la neige parce que l’hiver et dans les miennes, plus la place d’y fourrer du papier journal… Ma mère me dit toujours tu grandis plus vite que le plan ne peut produire…Ça fait trois jours et trois nuits que nous attendons, il ne s’est strictement rien passé, sauf que d’autres nous voyant attendre, nous ont demandé qu’attendez-vous ? On ne sait pas, mais sûrement quelque chose, ce n’est pas possible qu’il n’y ait pas quelque chose au bout de notre attente. On nous a dit mettez vous là et attendez et depuis nous attendons. Alors les autres sentant la bonne affaire se sont joints à nous, et d’autres se sont joints à eux après avoir posé à peu près la même question pour obtenir à peu près la même réponse. Nous sommes nombreux maintenant, très nombreux, une file de gens à perte de vue, parfaitement calmes. On se tient compagnie, on se raconte toutes nos attentes, toutes celles de notre vie, l’attente ça nous connait, régime de l’attente – pays de patience, le magasin va ouvrir d’un jour à l’autre, on n’a pas encore vu passer la livraison, ce que j’attends dans le secret de mon âme, c’est des bottes un peu grandes pour pouvoir y fourrer du papier journal, et puis s’il y avait des fruits, ou du beurre, du lait ? ça vaut toujours le coup d’attendre, c’est un peu une fête, avec une belle récompense au bout. Pour une fois qu’ on est les premiers avertis, par hasard on les a vus s’agiter et ils ont dit oui, qu’ils attendaient une livraison, qu’ils allaient bientôt rouvrir. Du savon peut-être ? Si oui, on fera de belles réserves…

A propos de Catherine Plée

Je sais pas qui suis-je ? Quelqu'un quelque part, je crois, qui veut écrire depuis bien longtemps, écrit régulièrement depuis dix ans, beaucoup plus sérieusement depuis trois ans avec la découverte de Tierslivre et est bien contente de retrouver la bande des dingues du clavier...

5 commentaires à propos de “#40jours #19 | une fête”

  1. Moi cela me fait penser de manière plus ludique à Cesky Sen, ce film réalisé par des étudiants tchèques sur un faux supermarché et à cette scène où la foule armée de caddies se rue vers la devanture en toc et découvre le canular…

Laisser un commentaire