vers un écrire/film #02 | décortiquer un cavalier la nuit

Un cavalier | la nuit | avance | dans une trouée | d’arbres | longeant une cloture | on voit | le cheval | se dégager de l’horizon | les arbres dans leur livrée d’hiver | les oreilles du cheval pointues | le cavalier a un chapeau à la Zorro | il avance | toute l’image tremble | peut-être l’effet « vieux film » | s’arrête | écoute quelque chose | on se doute qu’il écoute il s’arrête et il imprime un léger redressement à son buste | il tourne la tête pour regarder autour de lui | on devine | tout n’est que silhouette | assez proche | une ville | le soir ou la nuit | sur une colline un petit immeuble blanc éclairé | on ne sait si c’est la Lune | un lampadaire | un reste de jour | devant un immeuble plus sombre | une curieuse tourelle se détache sur le ciel | dans lequel il reste une aube ou une aurore | les toits noirs se découpent sur le ciel | quelques immeubles alignés | le cavalier poursuit sa route | une fenêtre derrière laquelle s’envole un brouillard | à coté vient un homme qui regarde à travers | vers l’intérieur | vers nous | nous ne le voyons pas nous ne savons pas qu’il est là on ne sait pas ce qu’il regarde | son visage est contrasté | la lumière rebondi sur son poing fermé | une bague à l’annulaire | il est habillé de noir | il reste un moment | il se penche un peu et reste fixe | le brouillard derrière est une fumée qui s’envole | une femme boit | un homme parle | à un autre | animé | lance une main en avant | pour appuyer ce qu’il dit | autour d’une table | de bar | il se tourne vers la femme | qui pose son verre | qui l’écoute | ensemble joyeux | l’homme a une casquette | la femme un foulard | l’autre homme tête nue | deux autre femmes écoutent l’homme | style ouvrier | il a une cravate | dans un style populaire | danses | dehors | flambeaux | ronde | éclats de lumière | feu de paille | l’homme parle | se lève | une main toujours levée appuie ses paroles | la femme parle | une discussion joyeuse | l’homme tourne vivement la tête vers tous les convives | il parle de façon animée | derrière la fenêtre | toujours | quelqu’un regarde | en silence | serrant les lèvres | la femme éclate de joie | elle se met debout | aussitôt c’est la danse | tout le monde | joue | les couples | se détachent | la table reste seule | les verres abandonnés | on sort par une ronde | la ronde parcourt la salle | les danseurs deviennent audacieux | une femme passe le long du mur vers la porte elle sourit | personne ne fait attention | ouvre | des rires | entre qui était derrière la fenêtre | qui était devant la fumée | son chapeau de Zorro | la ronde s’arrête | une s’arrête | deux s’arrêtent | regardent de dos | l’homme est sévère | dans les verticales de la porte | son poing serré | sa bague à l’annulaire | son visage blanc | farineux | ses sourcils épais | il regarde | autour | un couple de danse recule | ne comprend pas | la respiration de la danse encore dans leur poitrine | ils regardent les yeux écarquillés

3 commentaires à propos de “vers un écrire/film #02 | décortiquer un cavalier la nuit”

    • Oui c’est sympa j’aime bien jouer avec les signes de ponctuation. Et puis toutes ces idées de dire quelque chose, de décrire ou de suivre, à la fois par les mots qui viennent sur la page et par ce que l’on regarde.

Laisser un commentaire