# La fabrique “Au fil de l’eau”

A Saverne (67), il y a un joli petit port de plaisance sur le Canal de la Marne-au-Rhin, juste en face du Château des Rohan, avec les forêts vosgiennes en arrière-plan. Après des mois d’ateliers d’écriture à distance, on pouvait enfin se retrouver sans masque, à l’extérieur. J’ai eu envie d’animer une série de rencontres sur le thème du voyage sous l’intitulé « Au fil de l’eau ». Avec le Capitaine du Port, on s’est mis d’accord pour 4 rencontres. Il a proposé de mettre à disposition des tables et des bancs sur les berges à l’ombre d’un saule, de s’occuper de la communication (fb + article dans la presse locale) et de nous offrir une traversée du canal sur barge. La bibliothèque de Saverne était également partenaire pour la communication, comme d’habitude pour me prêter des ouvrages sur le thème et publier les textes sur leur site en fin d’action. En revanche, la mairie n’avait pas de budget pour me payer, donc je suis intervenue bénévolement. C’était très agréable d’animer une série d’ateliers sur un même thème. Les participants ont apprécié ce rdv estival dans ce beau cadre. La météo nous a épargnés heureusement. Avec le temps incertain de la dernière séance, nous sommes allés chez une participante qui habite au-dessus du canal …

L’environnement du port, des bateaux, la traversée en barge étaient des éléments idéals pour s’immerger dans les souvenirs ou l’imaginaire du « Fil de l’eau ». L’idée de départ était de voyager par les canaux, rivières, fleuves jusqu’à l’Océan et de retrouver le port. Chaque séance était la suite de la précédente, mais pouvait également être abordée de manière autonome.

J’avais aussi envie de consacrer du temps à la découverte de textes sur les thèmes spécifiques de chaque rencontre par une lecture collective, avant de transmettre la proposition d’écriture. Pour chaque séance, j’ai sélectionné des extraits que j’ai réunis sur un document papier (voir liste des auteurs dans pdf ci-dessous). Chaque participant lisait une partie et passait ensuite le document à son voisin. Les autres participants ne disposaient pas du document et je leur suggérais de noter au fur et à mesure des mots/expressions qui les interpellaient. Cette lecture pouvait également susciter l’évocation de souvenirs persos. Enfin les structures de certains textes ou la répétition de certains mots/expressions ont servi d’appui pour l’écriture.

Il y a eu quelques contraintes formelles, selon les rencontres et les thèmes : écrire des mots/expressions sur des bouts de papier, piocher ensuite au hasard et les intégrer dans son texte, écrire une liste de mots à partir de souvenirs marins, des sensations lors de la traversée sur la barge, piocher deux vers ou extraits du « Bateau Ivre » et les intégrer dans son texte, écrire en binôme : commencer le texte, le transmettre à un autre participant qui le termine.

Les propositions d’écriture
En complément de la lecture, un texte inducteur a été distribué à chacun pour chaque proposition.

Rencontre 1 : Chacun son bateau
Imaginez votre bateau, nom, présentez l’espace, écrire ce que vous aimez faire, un moment fort/sensations sur le bateau.

Rencontre 2 : Songes d’une barge ivre
Comme Rimbaud, qui fait parler son bateau ivre à sa place, vous êtes la barge et vous racontez ce que vous avez vu, rêvé, vécu sur l’eau, ce qui vous a bercé, ce qui vous a effrayé, les éléments que vous avez traversés, ce que vous avez ressenti, à partir des éléments notés durant la traversée en barge et d’extraits du poème.

Rencontre 3 : Je te salue Océan !
Vous êtes le navigateur.
1. Ecrire l’instant de la rencontre avec l’animal marin dont vous avez pioché l’illustration : après un plongeon, dans une tempête, …(Donner son texte à son voisin qui écrira la suite).
2. Ecrire la découverte de l’animal, les sensations, les échanges, dialogues de pensées, contact physique.

Rencontre 4 : Retour au port
Ecrire le bonheur du marin qui rentre au port. Qu’est-ce que vous laissez derrière ? Qu’est-ce qui vous attend devant au port ? Raconter les derniers gestes, derniers regards vers la mer, dernières impressions, vos premiers pas à terre, vos derniers mots à votre bateau.

La présentation des textes
J’ai mis en page les textes et ils ont été exposés à l’extérieur de la capitainerie sur des barquettes colorées (en fait l’élément récipient d’une brouette !).

A propos de martinewol

Formatrice FLE et animatrice d'ateliers d'écritures pour adultes ou collégiens en apprentissage du français ou lycéens. Activités au ralenti depuis le début des contraintes sanitaires. Découverte des ateliers en zoom en tant que participante ou animatrice. Envie d'écrire plus, de m'enrichir de nouvelles ressources et d'échanges créatifs.

Laisser un commentaire