#40 jours #40 Fables urbaines

Projet ville : fables urbaines

Classement :

I Espace cartographié

Espace domestique, intérieur, privé, intime

Espace intermédiaire : espace professionnel

Espace public, extérieur, urbain, ouvert

Espace-temps : temps de l’histoire collective, temps de l’histoire personnelle (enfance)

Espace physique : décor, aménagement, infrastructure

Espace littéraire : chronotopes réels et fictionnels

II Espace de réflexion

Questionnement social, écologique, économique

Questionnement subjectif

III D’un espace à l’autre

Des lieux privés aux lieux publics

De l’urbanisme à l’urbanité

Des lieux domestiqués aux lieux sauvages

Des lieux habités aux lieux déserts

Des lieux réels aux lieux fictifs

IV De l’espace au temps

De l’espace présent au temps historique

De l’espace historique au temps personnel

Table des matières #40 jours : la ville

Prologue : mobilier urbain

1 espace intérieur

2 intérieur sans personnages

3 rue Don Quichotte

4 sols grinçants

5 mémoire tournante

6 l’amateur de cartes

7 catabase

8 espace ville

9 figures

10 Paris n’est plus dans Paris

11 longtemps je me suis perdue

12 (manquant)

13 le lion et le ciel

14 ville administration : convocation

15 kermesse

16 le soleil

17 ceci est mon corps

18 encore un détour

19 j’attends donc je suis

20 le Relais

21 protocole punk : désapprendre la ville

22 sédimentation

23 (manquant)

24 (manquant)

25 le gratte-ciel

26 présences

27 l’étranger

28 ce qu’il ne faut pas savoir pour acheter un pull (sinon on ne l’achète pas)

29 composition lexicale à l’usage de l’homme moderne

30 promenade solitaire au milieu des livres

31 (manquant)

32 hanter les lieux

33 espaces possibles

34 ne rien jeter ici commence la mer

35 de l’usage de la ville

36 les momies de Saint Michel

37 une chambre (bien à soi)

38 no trespassing

39 le bruit du monde

Hors-série : le bruit du monde (en polyphonie)

A propos de Olivia Scélo

Enseignante. Bordeaux. À la recherche d'une gymnastique régulière d'écriture.

2 commentaires à propos de “#40 jours #40 Fables urbaines”

  1. C’est vraiment enthousiasmant, de Kermesse à Soleil, au protocole punk… le bruit du monde (magnifique titre), me promets d’y revenir, à vos beaux textes, de prendre le temps de rentrer dans ce lac, parcelle de peau dans l’eau froide, lentement floutée, et s’y jeter. Dès demain matin… Bravo pour toute cette superbe traversée Olivia !!

Laisser un commentaire