#40jours #13 | Ocremur

En contreplongée, le rectangle noir du feu fait alterner trois couleurs sur fond d’ocre. Le rond est rouge. L’ocre rouge est brique, avec des grattures grises et des coulures blanches, des touches rapprochées irrégulières de gris. Le rond est vert. L’ocre rouge brique grisé fait de grands carrés de façade encadrés d’un trait blanc. Au premier étage, l’immeuble se trouve malin d’avoir des angles comme renforcés de bossage, brique et pierre façon Louis XIII, place des Vosges, ou pavillon d’accueil des Docks de la Joliette, ou Tour du Partage des Eaux aux Chutes-Lavie. Sauf que ça n’est que l’angle aveugle d’un immeuble du boulevard Baille. Le rond est orange. Les verres des fenêtres sont couleur du matin, un gris bleuté, un reflet, et pas de vert aux branches, c’est un matin d’hiver. Les volets sont alignements serrés de petits tirets gris où traîne un peu de blanc. Au troisième ils sont rose. Le rond est rouge.

A propos de Laure Humbel

Dans l’écriture, je tente de creuser les questions du rapport sensible au temps et du lien entre l’histoire collective et l’histoire personnelle. Quelques publications en recueils collectifs, un roman graphique, "Fadia Nicé ou l'histoire inventée d'une vraie histoire romaine" (http://fadianike.blogspot.com) et un élan nouveau donné par ma participation aux ateliers du Tiers-Livre depuis l’été 2021. Je travaille actuellement à un projet de publication « Une piétonne à Marseille ».

Laisser un commentaire