#P2 – Animal (2)

Animal animalis. Anime ton âme. Animal animaux ne dit mot. Où est l’âne ? Animal en dix mots : cheval, tortue, ours, manchot, renard, lièvre, girafe, corbeau, hibou, une araignée pend au plafond. (matin chagrin) … de terre ou de mer, de ciel, de savane, de sable, de forêt, de banquise, de conte, de fable, de retable, de cirque, de trait,de laboratoire, d’abattoirs. Animal de ton rêve : bison de suie. Lièvre qu’on tire d’un chapeau — pas de lapin sur le bateau— Agnus Dei en sacrifice. Au commencement était le ver : pomme d’Eden et pomme d’Adam, le serpent ment. ” Bec, griffes, sabot, tentacule, dents, cornes, défenses, bois, venin… femme, homme .Tous à terre » crie le père qui de colères en colères décoche son Arche.  Bestiaire par paires … Animal animaux Animal ne dit mot : rat ratte, chat chatte, chameau chamelle, merle merlette, singe guenon, zèbre et zèbre, girafe et girafe phoque et phoque paon paonne coq poule….. ça cacabe, ça carcaille, ça courcaille, ça margaude ou margotte, ça pituite,  ça cancane, ça caquète, nasille, brame, ça rait, ça râle, ça aboye,  ça  jappe, ça piaule, ça blatére, ça feule, ça miaule, ça ronronne, ça chuinte, ça hue, ça hulule, ça grince, ça hennit,  ça  béguète, ça bêle, ou chevrote, ça rée, ça rote, ça babille ou clabaude, ou  grogne, ou gronder, ça chuinte, ça hioque, ça hôle, ça hue, ça hulule, et ça se lamente, roue ou bien chante, ça conte, ça craquète, ça stridule, ça craque, ça glottore et ça couine, ça grogne et ça grouiner, ça zinzinule, ça roucoule, ça coqueline, coquerique, ça  croasse ou ramage, ça  corbine, ça criaille, ça craille,  ça graille, ça coucoue, ça coucoule ou beugle et siffle, turlute, coasse, se lamente, pleure, vagit, ça stridule,  ça drense, ça trompète, ça brame, rée, glougloute, glousse, chante, baréte, barrit, barrisse, ça  ça  piale, ça tiraille,  ça pisote, ça jase, ça réclame, ça zinzinule, ça cacarde ou cajole, ça cocarde, ça jase et glousse et meugle et bêle, ça mugi, ça pleure, ça raille, ça coasse, ça craqueter, crie, crisse, grésille, stridule, ça claquète,  ça craque, ça glapit, et bourdonne, ça vrombit, ça hue, ça bouboule, ça  froue, ça hue, ça hulule, ça miauler, ça tutube, ça  gazouiller, ça  trisse, ça hôle, ça ricane, ça cacarde, ça cagnarde, ça jargonne, couine, vagit, rugit siffle, brait, jabote, bavarder, ça flûte, ça titine, ça zinzinule, ça chuchote, ça bêle, ça hurle, ça picasse, ça agasse, ça bavarde, ça cause, ça caracoule, ça jabote, ça roucoule, ça froue, ça  grouine, ça cloque, ça cocaille, ça gémit, ça baréte, ça barrit, ça rossignole… au tintamarre des animaux les mots  tanguent.  Il est temps de perdre les eaux, dit le père. Chienne de vie et bouc en masque de tragédie. Ta puce à l’oreille travaille son pou. Une abeille dans tes rêves. Céleste, Bottom, Babar et Bambi, un centaure une sphinge, Io et son taon, je suis une mouette ou je est un autre, dit l’autre; un loup? un rat ? un cloporte? Je en lièvre ou bien en mouche. Animal totémique. Un grand vent souffle sur la terre. Passe un loup voit la mère la bouffe toute crue, qui l’eut cru, se retourne croque la chèvre au poteau quand la tortue coiffe  le lièvre. Fontaine je ne bois pas de cette eau. Ni fourmis ni renard : je suis un roseau qui pense . Animal animaux animent ton âme. Où est l’âne ? Rien qu’un toucan et tout fout le camp, la rime est bête : de chat piteux en chapiteaux, si le porc abouche le port  la sardine n’est plus cacher. Quand tu as mal te panse en bête ou te pense bête. Leviathan, baleine ou cheval. Percheron père à cheval: le garde champêtre qui pue tempête, Animal animalis au carnaval des animaux déguise tes sens …

A propos de Nathalie Holt

Rêve de peinture. Pose et dessine à la Grande Chaumière. Entre aux beaux arts avec un dossier fait la nuit. Rôde à la Sorbonne : trois ans de philosophie. 1981 premier décor de théâtre. Se prend au jeu. S'appuie sur la mémoire des studios et plateaux de l'enfance. Vue rétrospective et oblique. Enfant de la balle. Apprend son métier sur le tas. Ne peint plus que des maquettes ou des murs plus hauts qu'elle. 30 ans de théâtre. Se promène avec un appareil photo, argentique puis numérique, tout en manuel, sans technique.

8 commentaires à propos de “#P2 – Animal (2)”

  1. Merci, Nathalie, pour “une araignée pend au plafond. (matin chagrin)” pour “ça cacabe, ça carcaille, ça courcaille, ça margaude ou margotte, ça pituite…”, pour le rire que ça fait, pour cette richesse, dans les sons, et dans le sens. Première lecture : j’entends et vois les mots, j’entends les animaux sans mots mais qui font tout un tas de sons. Deuxième lecture : la Bible, Noe, la Genèse, tiens y’a même les Evangiles, (“Agnus dei”). Troisième lecture, je croise un tas de gens de plumes mais avec mots (Lafontaine, Les Contes, Hobbes, Rimbaud…) L’animal, autre de l’homme mais pas tant que ça (?..) Votre texte me semble inépuisable. Merci.

Laisser un commentaire