Le jus

Le jus chaud ça s’infiltre du cheveu à l’orteil avec quelques détours par le corps tout le reste du corps souvent ça palpite beaucoup ça coule fort et quand ça ne s’entend plus quand ça ne résonne plus ça a besoin de l’autre pour relancer sa rivière interne et partir en cascades qui respirent qui captent et qui recrachent un liquide d’instants ressentis bousculés frais enfin ça dépend de l’instant oui l’instant dépend toujours de l’instant lui-même et trempe sa vie dans l’eau dont l’écho est le plus près de sa courte mission

A propos de Stef_Encre

Tantôt formatrice en français pour les étrangers, Tantôt animatrice d'ateliers d'écriture pour les mêmes et pour d'autres Toujours en recherche de nouveaux projets et d'eau fraîche Souvent Chercheuse d'encre Ecriveronne, écrivante, écriveuse, buveuse de littérature Tantôt tout ça

3 commentaires à propos de “Le jus”

  1. Oui : « quand ça ne résonne plus ça a besoin de l’autre pour relancer sa rivière interne et partir en cascades » — belle façon de se jeter au jus et d’en parler avec cette première cascade.

  2. le corps impliqué tout entier, ralenti, relancé, relançant la machine et transformant la matière première, la recrachant en une eau différente – une alchimie qui me plaît bien…

Laisser un commentaire