Terricule

Tout en sol. À ras de terre. Dos enroncé. A plat dos. Et soudain retourné. A plat ventre. Ils/Elles : Parquet à lézarde, (réserve de miettes, épingles, pièce jaune noire, cheveux, mine d’or pour quatre pattes), Moquette lie de vin — un circuit de bolides miniatures (brûlure aux genoux), Tomettes — pelures élastiques rouges qui se crochètent à l’ongle, Tomettes qui n’en peuvent plus, mais plus, d’être repeintes, Carreaux en deux couleurs, noirs et blancs ou blanc/noir lessivés St marc — âcre odeur de, Ciment de terrasse: marelle palimpseste, Terre : terre à vers de pêche, terre à terricule — un coup de botte et ça grouille, terre à excréments, à fruits, à roses, à morts, Terreau,  Herbe, de Cheyenne, herbe de Manouche, herbe à — on dirait que je serais une indienne, Souche rhizomique, Creux d’arbre à ras  de sol : cache à trésor (piaf plus mort que vif, galet barbouillé en bleu ou vert, bague de clé érigée en bijou, dent de lait (zan d’enfant sage) bonbon, calot,  Sable: sable des bacs à sable, sable des sablières, sable du bout du quai – humide, graveleux, sable de sablier en poudre d’or dérobé aux jeux de l’enfance, Glace, gel de ruisseau, gel de flaque, miroir d’eau gelée : visage qui se voit et se pèle, flou, vol calligraphié dans l’œil de glace. Puis dos à dos avec le sol. Se solidifie. Se terre. Dans un couffin d’ herbe d’été, les cuisses chantent, dressée, elle étend les voiles de lit, l’abeille, le vent,l’arbre … vus de dessous à plat dos. Le ciel — bouche ouverte tête nue, fourmillement. Balbutiement le dos dans l’osier. L’enfant au panier sur l’herbe d’été, l’aplat haut bleu, les joues en contre plongée, les bourdons, les feuillages, la mère en contre plongée, le vent

A propos de Nathalie Holt

Rêve de peinture. Pose et dessine à la Grande Chaumière. Entre aux beaux arts avec un dossier fait la nuit. Rôde à la Sorbonne : trois ans de philosophie. 1981 premier décor de théâtre. Se prend au jeu. S'appuie sur la mémoire des studios et plateaux de l'enfance. Vue rétrospective et oblique. Enfant de la balle. Apprend son métier sur le tas. Ne peint plus que des maquettes ou des murs plus hauts qu'elle. 30 ans de théâtre. Se promène avec un appareil photo, argentique puis numérique, tout en manuel, sans technique.

5 commentaires à propos de “Terricule”

  1. inventaire et espèce d’espace qui me fait penser à Perec mais aussi au début des Vagues de Woolf où les sensations s’attrapent au vol dans les yeux des six personnages enfants
    (j’aime beaucoup ce moment “Souche rhizomique, Creux d’arbre à ras de sol : cache à trésor”)