#L6 Tout semble plus clair (ou pas)

A cet instant précis il repense à ce qu’elle lui a dit, pas plus tard qu’hier à propos de l’incident survenu l’avant veille. Il n’a plus le souvenir très net de ce qu’il lui a répondu… Voilà : Michel est un con. Non c’est pas ça. Enfin si, Michel est un con : c’est un fait. Je ne suis pas le seul à le penser. Tiens c’était mercredi- peut être jeudi-il a croisé Martine et Virginie dans le couloir du troisième. Des vraies commères, Tout le monde- sauf peut être Michel- le pense. Bref, tu comprend il a quitté sa femme pour la secrétaire du deuxième… et bien tu sais quoi… Non mais je présume que tu t’apprêtes à me le dire- Rires suraigu, il déteste ça à tout les coups ça lui cogne un cafard d’enfer-Et bien c’est un con Michel !-Tiens il a toujours dit- Parce que la petite  Natacha ? Qui est Natacha ? Ben la pouffiasse  du deuxième ! Tu m’écoutes quand je te parle -Petit couinement d’autosuffisance : deuxième coup de cafard- Donc Natacha tu penses bien qu’elle lui a dit non, elle a tous les types du bureau à ses pieds. Et mon Michel s’est retrouvé le bec dans l’eau ! Quel con ! Il lève les yeux de son bureau et parcourt la pièce immense des yeux. Si seulement Michel était le seul con ici… Il y a un an exactement il arrivait dans ce bureau. A vrai dire il ne s’en souvient pas vraiment. Juste une odeur : un mélange de transpiration- Tiens ce matin il n’avait plus de déodorant il faudra qu’il passe au supermarché ce soir pour en racheter, pas question de puer, il en mourrait de honte- A quoi je pensais à l’instant ? A oui l’odeur : un mélange de transpiration et d’encre de photocopieuse chaude. A vomir. Depuis un an il supporte cette odeur. Machinalement il cherche les pastilles de menthe forte qu’il est allé acheter à la pharmacie jeudi. Ce n’est qu’en février que le pharmacien lui avait donné cette astuce pour lutter contre les odeurs tenaces. Rapport à ses études : vous comprenez les cours d’anatomie sur les corps baignant dans le formol… La menthe forte ça anesthésie l’odorat…Ou un truc dans ce genre… Il ne l’écoutait déjà plus préoccupé par le fait qu’il n’était pas sûr d’avoir bien pris sa carte bancaire sur le guéridon de l’entrée avant de partir. Je n’ai qu’à le régler par chèque… Non mais réfléchit deux minutes c’est ridicule de payer des pastilles à la menthe avec un chèque…Bien sympa tout de même ce pharmacien… Dimanche en huit il faudra qu’il l’invite à dîner… Sûr qu’ils s’entendraient bien! Le pauvre type, sa femme est en train de mourir. Cela fait des années qu’elle se meurt, ça doit être épuisant. A sa place je l’achèverai je crois… Avait il dit cette phrase à haute voix ? Plus moyen de s’en souvenir ! La mémoire… incompréhensible, on passe son temps à se souvenir de futilités et ce qui est important…Pfuuitt… C’était quoi déjà cet incident ? Allez mon vieux il faut que tu t’en rappelle ! Vague crampe dans la mâchoire, comme une gueule de bois. Il regarde sa montre. Julie est encore en retard, ils doivent bosser sur un dossier urgent… c’est toujours  pareil ! Je lui laisse encore cinq minutes avant de m’énerver !

A propos de Géraldine Queyrel

Biographie un brin mégalo: Une cérémonie*. Un futur ( proche?). Paillettes. Velours; épais. Rouge; précieux. « Je remercie chaleureusement François Bon qui m’a initiée aux ateliers d’écriture, sa bienveillance, son énergie et ses vidéos qui laissèrent un doux souvenir de bonheur littéraire à mes après midi à la plage durant l’été 2020. Je remercie mes parents, même s’ils n’y sont pas pour grand chose au fond. Je remercie la team été 2020, Huguette, Sébastien, Pietra, Helena, Catherine , Andrée, Gracia, Céline , Romain, Sylvia, Muriel, Annick, Rudy, Cécile, Eva, Laure, Roselyne, Brigitte, Laurie, Béatrice, Piero, Emmanuelle,Stewen, Grégoire, Isabelle, Anne, Juliette, Caroline, Claudine, Pierre-Emmanuel, Ema, Anne-Sophie, Françoise, Dominique, Monika, Geneviève, Vincent, Marie-Caroline, Jennie, Françoise, Xavier, Danièle, Ariane, Antoine, Marie-Paule, Thibaut Laurent, Nathalie, Gauthier, Déneb, Laurelia, Liliane, Claire, Laurélia, Liliane,Cm, Claire, Philippe, Tristan, Pierre, Marie, Isabelle, Vanessa, Marie, Amélie, Éric, Annick, Ugo, Laurent, Mireille, Sylvie, Pomu, Nathanaëlle, Françoise, Marie, Elisabeth, Michaël, Marlen, Sylvie, Catherine, Françoise, Olivia, Jérémie, Vincent, Martine, Milène, Chantal, Jacques, Anne, Valentina, Nathalie, Simone, Will et Lamya pour leurs lectures attentives et leurs univers si riches. Enfin, j’adresse des remerciements tout particuliers à ma famille et à mes deux chats - ils se reconnaîtront (mes chats pas ma famille)- Sans vous je ne serais pas là aujourd’hui...» Tonnerre d’applaudissements. Foule en délire. Hystérie collective. Crépitements des photographes. * Encore plus grandiose en musique: https://youtu.be/YVpl-RNzdE4 Plus modestement vous pouvez me lire ici: https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S2352580015006930 Oups, non! cette lecture est à haut risque d’être indigeste! Attention à la crise de foi(e) Plutôt là : http://www.reanimation-nice.fr/pages/DESC_NICE2013_Programme_fichiers/DESC_REA_Syndrome_Thoracique_Aigu_drepanocytaire.pdf Ah non, toujours pas! Voilà qui est mieux : https://antepenultiemefr.wordpress.com/

3 commentaires à propos de “#L6 Tout semble plus clair (ou pas)”

Laisser un commentaire