proposition #06 | il elle fenêtre

Non pas la fenêtre en ce qu’elle définit un cadre à découper en 2D des fragments de réel, ceux qu’on a devant soi ou ceux que mémoriellement on porte, mais parce que cette surface transparente est doublement réfléchissante : c’est vous que le paysage regarde, et vous-même que vous cherchez en regardant. Débusquer alors ces fenêtres au présent ou ces fenêtres-mémoire, c’est ouvrir la place à la méditation réflexive sur soi-même. Et merci que touit soit à la troisième personne du singulier, toute la potentialité narrative ou fictionnelle en viendra.

• à consulter dans les fiches imprimables : «Fenêtre sur le monde» de Raymond Bozier, mais en tenant vraiment compte qu’il s’agit plus de traiter de la fenêtre comme surface réflexive et méditative, mémorielle, qu isolant un fragment de réel extérieur projeté en 2D.

sommaire général des propositions, plus inscription à l’atelier (pas trop tard pour nous rejoindre, chacun va son rythme, ouvert jusque fin octobre)

l’ensemble des contributions liées à la proposition 6.

A propos de François Bon

Site géré par Tiers Livre Éditeur, fondé par François Bon, ISSN 2266-3010. Tous les textes restent la propriété de leurs auteurs, qui peuvent les supprimer ou modifier sans préalable. L'administrateur du site se réservant le droit de passer en mode privé toute contribution ne respectant pas les règles de bienveillance élémentaires dans une telle plateforme collective.

2 commentaires à propos de “proposition #06 | il elle fenêtre”

Laisser un commentaire