#L6 Seul (e) en scène

Son nez coule l’air est sec pourtant. Clim à fond, les serveurs n’aiment pas l’humidité. Sa gorge racle, ça renâcle, c’est pas seulement l’hiver, mais ce qui reste coincé, au fond de sa gorge, dans la grotte des mots non Continuer la lecture #L6 Seul (e) en scène

#L3 | Chemin d’Agoretta

Ses yeux sont encore plissés de nuit tapissés de sommeil lorsqu’elle courbe le dos pour s’incliner, pour voir à qui Robert a ouvert la porte en bas si tôt le matin. La première marche de l’escalier grince, l’une de ses Continuer la lecture #L3 | Chemin d’Agoretta

L#2 | Et puis le train est passé

À l’extérieur, la dalle humide gelée inerte. Dessous, les rails, la voie de chemin de fer recouverte de béton, et qui maintenant ne dit plus son nom. Les rails sont cachés, doublement scellés – direction Behobia. Simplement ce grondement sourd Continuer la lecture L#2 | Et puis le train est passé

Coup de glotte

Sous la frange maladroite oscillent les rayons des néons. C’est un couloir lent et long sur lequel baillent des portes ouvertes, alignées sagement, comme les perles du collier de l’aïeule. Le sol chuinte sous ses semelles de plastique caoutchouc mou Continuer la lecture Coup de glotte