dialogue #04 | as we went kneeling through the dark.

Votre tête aura explosé. Vous me direz, si la tête pense à quelque chose avant l’impact. Vous direz le nombre compté des enfants jamais portés. Vous et le terre-plein central à jamais encastré, vous et vos drôles idées de voyage et d’altérité. Vos idées fichées dans le béton de la nuit d’ici. Est-ce que votre tête à vous ne va pas exploser aussi vous me direz, mais pas en vrai, pas en vrai. Est-ce vous ce que vous penserez à la fin comme ça, la fin de quelque chose terminé soudain avant d’être fini. Vous ne saurez pas. Est-ce que vous pouvez disparaitre encore, vous qui avez déjà disparu. Vous alignerez des mots, dans le vent, sans aucun sens, dans des pages. Vous vous tairez, monterez des expéditions, construirez des textes et des relations. Rêver de vous en communion. Vous vous imaginerez la mère et ses yeux défaits, les amis à moitié penchés. Sur vous, sur vous. Vous imaginerez le trou rebouché, toute la terre enlevée à nouveau là, dessus, tout près. La terre qu’il vous faudra prier. Est-ce qu’il faudra  encore se réveiller alors que vous ne dormirez plus jamais. Vous oublierez.

A propos de Line

De métier éducatrice auprès d'adolescents en difficulté. Depuis un an animatrice en atelier d'écriture ( DU animateur en atelier d'écriture Université AIx-Marseille 2019-2020) et porosité entre ces deux espaces là qui se mélangent quelque fois, parfois plus que je ne le crois.

2 commentaires à propos de “dialogue #04 | as we went kneeling through the dark.”

Laisser un commentaire