#P9 Lèvres fermées

Une photo sans cadre, une photo sans paroles, une photo de silence, lèvres fermées, regards perdus loin, tu es assise sur le vieux banc du jardin, il n’y a pas de vent, seul un air de mélancolie enveloppe, respire sous le grand chêne. Sur tes genoux, ce n’est pas une poupée, du tissu, une écharpe peut-être. Tu as glissé ta main dans la sienne, tes yeux sont clairs, les siens aussi, ta jupe est courte légèrement levée sur tes genoux de petite fille. Elle, elle se tient debout nonchalamment déhanchée, sa robe style 1900 plisse un drapé élégant. Elle ne te regarde pas, tu ne la regardes pas, quand est-ce qu’elle te l’a dit qu’elle partait, avant ou après le cliché ?

A propos de Marie Moscardini

Après une formation à Aleph en 2014, j'anime des ateliers d'écriture dans une petite ville de Saône et Loire. En apprentissage permanent je m'enrichis, je m'agrandis en participant depuis 2016 aux ateliers de François BON.

Une réponse à “#P9 Lèvres fermées”

Laisser un commentaire