#P5 Comme un serpent

Une sensation de mort qui survenait juste avant le sommeil, c’était récurrent, sans régularité particulière mais récurrent, c’était il y a longtemps, ça n’arrive plus.

Déjà dormi ou pas quand ça survenait, comme un lent engourdissement, c’était à la fois lent et rapide, tout d’un coup ça saisissait la cage thoracique, montait, prenait à la gorge, s’emparait de la mâchoire puis de la tête, enserrait tout le haut du corps comme un serpent l’aurait fait, impossible de bouger, aucune douleur, muscles et cerveau tétanisés, métaphore éculée mais oui, un étau, alors là l’angoisse surgit, sentir la mort approcher, croire que c’est ça la mort, se rendre compte que si on ne réagit pas, ce sera fini, ça dure quelques secondes, une éternité avant que le cerveau réagisse,  qu’il capte ces sensations,  les malaxe, les digère, se sentir partir, comme aspirée dans un trou, se dire qu’il faut bouger, bouger enfin, le cerveau a donné l’ordre aux muscles de se remuer, se secouer, s’ébrouer et le faire suffisamment sinon ça reprenait.  Et puis, ça n’est plus revenu. Jamais ?

A propos de Catherine K.

Mon nom complet est Catherine Koeckx (prononcer Kouks). Aquarelliste et traductrice (accessoirement fonctionnaire en vacance), je développe en ce moment mon propre atelier de créativité artistique/art-thérapie qui s'ouvrira fin septembre. J'ai publié le Guide lovecraftien de Providence (@guide_lovecraftien_providence) en janvier 2021 (disponible sur Amazon.fr) et travaille également à la traduction du Guide en anglais. Citadine depuis toujours mais avide de nature et de grands espaces que je partage par la photo ou l’aquarelle (www.catherinekoeckx.be), je suis aussi passionnée par la ville (@bruxelles_autrement). Bruxelles mais pas que...

3 commentaires à propos de “#P5 Comme un serpent”

Laisser un commentaire