#P5 / chair adverse

la chair adverse déchiquette ; en elle vacillent radicelles ; l’être l’os tressaille

une plainte s’enfuit l’être l’os tressaille frémit dans la nuit fragmentée dénervée là dans la coulure elle sent que cela coule inévitablement   temps et choses deviennent liquides évanouis dans le flou

.démembrement.

toute eau retenue du corps tout liquide émotion rentrée désincarnée chancelante fragile roseau retourné tremblant dans le creuset du soi murmurer des incantations éthérées dont le sens émergerait avec le temps

survivre. éperdre le souvenir. s’enfoncer ses pleurs sous les ongles. cela finira bien par se dissoudre.  recouverte par la plainte. regard éteint. voix muette. lacrymale solitude.

A propos de Rose-Marie Mattiani

Je tente d'écrire, j'anime des ateliers d’écriture depuis plus de vingt ans, suis aussi élue à culture et au patrimoine à la mairie de la ville où j'habite dans les Pyrénées-Orientales, entre mer et montagnes. J'ai animé des groupes de personnes souffrant d’addictions, des groupes de personnes âgées ou en situation de handicap, des groupes d’enfants, des ateliers dits « d’écriture à dess(e)in ", d'autres "en marchant, en écrivant". J'ai quelques recueils de poésie édités aux Éditions Unicité. Je tâtonne...

8 commentaires à propos de “#P5 / chair adverse”

Laisser un commentaire