#L4 Sentimenthèque

Un livre blanc, Philippe Vasset, carte IGN, dans les plis du plan, aller voir, in situ, explorer l’intranscriptible, aller au non-lieu-dit, faire un planisphère des terrains silencieux, marcher au-delà des palissades, des buttes, écrire ce qui va se produire, ce qui n’est pas rien.

Fragmentation d’un lieu commun, Jane Sautière, ce que la prison fait, expérience de la perte, des êtres en entretien, en vis-à-vis, à l’ombre, à  l’oubli, en diminution, et ce qui advient, face à face, esprit à esprit.

Le photographe, Didier Lefèvre, Emmanuel Guibert, Frédéric Lemercier , au détour de la piste, un saisissement, pleine page, soulèvement, pression de l’index, clic, l’épaisseur de l’instant, là-bas, après Peshawar, mise en abîme.

Lambeaux, Charles Juliet, chaque mot à l’appui de l’autre pour excaver du fond du limon, les mères, et ce qu’on fait des êtres qui chutent, les tellement tristes qu’ils en sont vides, leur donner mots et consistance et dignité, rétablir sa vérité, déplier et tendre un drap dans l’obscurité, théâtre outrenoir.

Vers nouveaux, Mémoire, Rimbaud, la verrière se brise de toute part, écrire et voir en virulence, visualiser, mirer, fondre, suspendre, courber le temps, courir à la rivière, puiser, épuiser, revenir à la rivière, se pencher sur l’eau, y tremper ses mains, attraper ce qui se forme, rassembler.

Corniche Kennedy, Maylis de Kerangal, adolescents corps nus, griffés par l’air et la roche, frappés par l’eau, habitants sur un trait de côte, bras contre bras, tout contre, en place, y être, y voir venir, y suivre une intuition .

Courir, Jean Echenoz, Zatopec : quel choix ! Rien que le visible : écrire en clinicien. A juste distance. Agissements de cet être singulier, agissements de l’histoire sur cet être singulier, attention à la bizarrerie, la légende auscultée du sport par le menu détail, écrire en surface, des phrases révélatrices et espiègles.

D’autres vies que la mienne, Emmanuel Carrère, minutieusement mettre en récit l’après, quand le basculement dans le vide survient, chienne de vie, écrire, tendre une corde pour que la main s’en empare, non pas sauver, aider, sans détour, récupérer, écouter.

Voyage au bout de la nuit, Louis Ferdinand Céline, dessiné par Tardi de surcroit, un cyclone, un torrent de boue, des coups, des uppercuts, sur une langue plein centre.

Manabé Shima, Florent Chavoué, improbable île, dessiner, écrire, à 360 degrés, les boîtes sur les étagères, les chats qui siestent, s’asseoir et attraper, passer par la carte, établir la carte, chaque détail compte, c’est simple.

A propos de Antoine Gentil

Enseignant spécialisé auprès d'adolescents en ruptures sociales. Anime des ateliers, écrit du théâtre et des textes de chanson.

Laisser un commentaire