A propos de Dominique Estampes Paillard

Un jour, j’évoquerai l’ici et l’ailleurs de mon existence, j’écrirai ma fascination pour le silence des mots, je dénoncerai l’emprise de mes gènes sur les terres lointaines, je dévoilerai mon doute quotidien, j’évoquerai l’élégance de ma ville de « bord de l’eau » et encore plus mon coup de foudre pour NY, je partagerai ma passion pour l’image, la photographie, je rigolerai devant mes grains de folie, je révèlerai les nuits blanches à écrire, à lire, je dénoncerai le manque de souvenirs de ma ville natale, Casablanca, je ferai la liste de tout ce qui aurait dû, de tout ce qui aurait pu, mais encore plus de tout ce qui a été tout en me délectant du présent. Un jour, peut-être. https://explorationaccumulation.blogspot.com https://www.instagram.com/hoalen64/?hl=fr

#L4 | comme un air de feuilles libres

C’est un début de liste, un peu timide, une peu fébrile, quelques textes qui émergent dans ce questionnement et cette approche de soi, des textes choisis dans l’émotion du souvenir de la rencontre et de l’empreinte qu’ils ont laissés, des Continuer la lecture #L4 | comme un air de feuilles libres

#P3 | comme un éloge à la lenteur

C’est le matin tôt. Personne dans la cuisine. Sur la table basse, au milieu de cette surface vide, dans un petit récipient en porcelaine, un beignet. Juste là, posé, présent dans sa forme la plus simple. Sans doute encore chaud. Continuer la lecture #P3 | comme un éloge à la lenteur

#P2 | le quartier la nuit

silence, nuit profonde, quartier muet, lumière extérieure tamisée, poteaux électriques, verticalité, fils électriques, multitude, enchevêtrement, nœuds, isolateurs, conducteurs, coupe-circuits, transformateur, haubans, traverses, lampadaires, maison basse, toits de tuiles grises, vertes, guirlandes colorées, éclairées, grincement des gonds, porte en bois, fermée, Continuer la lecture #P2 | le quartier la nuit

la fabrique | Dominique Estampes Paillard, un début d’interrogation (Perec)

Et si on montait un atelier avec « la page » d’Espèces d’espaces de Georges Perec? « Une amorce de réflexion sur ces lieux perecquiens, ces fragments d’écriture infinis où se déplie la vie dans un mouvement circulaire qui dévoile un quotidien banal, répétitif. Continuer la lecture la fabrique | Dominique Estampes Paillard, un début d’interrogation (Perec)

#P1 | jusqu’au bout de la nuit

des heures passées sous les couvertures à lire en secret à la lampe de poche, l’oreille aux aguets, tendue vers les bruits extérieurs et cette douce impression de transgresser un ordre établi dans cette chambre à la porte entrebâillée comme Continuer la lecture #P1 | jusqu’au bout de la nuit

#L1 | dans l’ombre d’une pivoine

Peut-être lui faut-il un peu de temps pour arriver, intégrer le trajet parcouru et se projeter dans ce quelque part encore incertain, si fragile mais tellement désiré. Ici, tout relève de la nouveauté, rien pour borner le déjà connu, rien Continuer la lecture #L1 | dans l’ombre d’une pivoine