autobiographies #07 | portes, foyers

Des portes bleues,

portes de bois peintes en bleu, bleu sombre, bleu vieux ; 

portes aux clés des lieux, milles petites clés collées ta patience aussi au seuil

porte défoncée,

porte brulée,

porte enlevée ,

porte pas réparée,

porte pas remise,

portes taguées,

portes nettoyées,

puis réparées et remises sur pied

porte à clé unique à présent

 portes peintes de couleur différentes maintenant,

portes jaunes, oranges, rouge, violet, gris, vert, bleu aussi encore bleu,

porte de chambres,

porte lourdes coupe-feu de couloir, ou de rez-de- chaussée

 porte du bureau du RUE

porte du bureau des éducateurs,

porte du secrétariat,

porte de la salle de réunion

 porte blindée de la cuisine grise métal aspect fermé,

 porte d’entrée grise et lourde aspect fermé avec vitre au-dessus

porte de la chambre de veille entrouverte, et les  bruits de la télé ou des disputes au téléphone quand M. est de nuit

porte de la salle de jeux grise épaisse, métallisée,

 porte fermée,

 porte donnant sur la cour intérieur fermant mal,

porte donnant sur la cour intérieur faisant soucis quand tour de garde de nuit,

porte donnant sur la cour intérieur fermant mal, signalée déjà deux fois aux supérieurs

porte des studio là-haut verrouillée, mégots quand même retrouvé le matin, petites traces de petites fiestas et de petits riens pour ceux qui ne savent pas dormir

 porte bloquée,

porte rieuse,

 porte ça sent le shit les gars attention on va entrer

porte qu’il faut penser à refermer,

porte qu’il faut penser à fermer en cas de départ spontané non autorisé  

porte bonjour c’est claude, c’est julie, c’est akim, c’est nawel, c’est jules, clément, gabriel, assia, c’est youri, c’est ahmed, c’est sonia, c’est la police, c’est le matin, c’est le petit déjeuner, c’est il faut se lever, c’est tu as pas dormi, c’est comment tu vas, c’est vasy vasy tu rends fou, c’est dort comme une masse et ne réponds même pas, c’est rigole un peu et sourit déjà, c’est jette des trucs sur toi, c’est saute du lit, c’est déjà levé prêt à descendre manger,  il est  7h, il est 6h 45, il est 8h30, il est 8h30, il est 8h30, il est 9h putain ça fait trois fois déjà, c’est je remonte pas tu connais, c’est la prochaine ce sera pas la même

portes ouvertes puis refermés après minuit t’as pas un briquet qu’il dit

porte ouverte puis refermée un qui va juste pisser

porte ouverte puis refermée, oh vous passez la nuit-là ou quoi

porte fermée, bloquée puis finalement ouverte après négociations mais celui à côté est déjà à bout, nuit à peine commencée, début d’embrouille assurée

Portes fermées sur musique

Portes fermées sur insomnies

Portes fermées sur rien, lit vide inoccupé

A propos de Line

De métier éducatrice auprès d'adolescents en difficulté. Depuis un an animatrice en atelier d'écriture ( DU animateur en atelier d'écriture Université AIx-Marseille 2019-2020) et porosité entre ces deux espaces là qui se mélangent quelque fois, parfois plus que je ne le crois.

2 commentaires à propos de “autobiographies #07 | portes, foyers”

Laisser un commentaire