#40 jours #perdu. Au-delà des phares

Même quand je roule la nuit, j’aime prendre les routes secondaires. L’autoroute m’ennuie terriblement, vitesse glissée entre rails de sécurité, échappatoires parcimonieux. Au-delà de la lumière des phares, dans l’obscurité, sur mes petites routes, je sais le champ, les rangées de cyprès, je sais le petit cours d’eau, la maison seule, là-bas, dont je distingue tremblant le réverbère entre les Continuer la lecture#40 jours #perdu. Au-delà des phares

#40jours #12 | Un roi sans royaume

Aujourd’hui, je le sais, je ne suis plus moi-même depuis longtemps. D’abord, la porte de l’immeuble n’a pas voulu s’ouvrir. J’ai cru un instant avoir oublié le digicode, une simple absence peut-être, mes nuits étaient courtes cette année-là. Impossible de me souvenir. Et puis un frisson m’a traversé, mon front et mes mains sont devenues moites en comprenant ce qui Continuer la lecture#40jours #12 | Un roi sans royaume

#40jours #11 | Le biais du survivant

Elle veut des dédales antiques, de l’épique, des combats à sa mesure, elle veut du souffle, une vie qu’on déroule comme un scénario, elle s’égare, elle se traîne, elle résiste, elle opiniâtre, elle pousse, elle trébuche, non pas par là, par ici, non pas ça, plutôt ceci, elle s’oppose, elle fustige, elle résiste, non pas ce chemin, cette allée, non Continuer la lecture#40jours #11 | Le biais du survivant

#40jours #11 | perpétuel

Une rue s’étend devant moi longée d’immeubles gris d’une dizaine d’étages tous percés de fenêtres semblables et régulièrement espacées, je constate que mon immeuble est tout à fait identique aux autres, si je relève la tête, je remarque qu’une des fenêtres du septième étage laisse voir une étoffe de couleur orangée, c’est absolument la seule dans ce cas. Finalement, je Continuer la lecture#40jours #11 | perpétuel

#40jours #11 | explorateurs perdus

Le retour à pied du centre de quelque part. A la fin du pont, un magasin avec des grosses écritures peintes en blanc sur une façade bleu de magasin d’électroménager à priori. Une route qui descend et qui remontera donc au retour à priori. Au creux de cette route en pente descendante se dresse sur un trottoir incurvé qui ressemble Continuer la lecture#40jours #11 | explorateurs perdus

#40 jours #11 | Heurtebise

À Sauveterre, s’il y a bien un endroit où j’aimerais me perdre, ce sont les thermes. La Chaîne Thermale du Soleil. Pas pour soulager mon arthrose naissante et assez précoce pour son âge, mais pour visiter. Laissez-moi simplement passer le petit pavillon de bois et errer dans les couloirs. Promis, je ne m’installerai pas en douce dans un transat pour Continuer la lecture#40 jours #11 | Heurtebise

#40jours #11 | perdu ?! retrouvé !?

Tout est fichu, se lamentait-il en arrivant près de son champ de laitues que quelques sangliers avaient dégustées sans ses accord et bénédiction / Anéanti par ce désastre / Il resta tout interdit Mais non, lui souffla P’te voix / Ils n’ont dévoré que les cœurs / Bientôt elles renaitront, un peu tordues / Mais tout autant savoureuses Si la Continuer la lecture#40jours #11 | perdu ?! retrouvé !?

#40jours #11 | Un dimanche après-midi

Dimanche. Banlieue de bureaux, d’entrepôts et d’usines d’une ville dédiée à la fabrique automobile. Pas de bonne carte, pas de portable dans mes sacoches. Des voitures neuves sont stockées sur de grands parkings en attente de gagner des concessions. Des rouge rutilant, des blanches, des noires, des jaunes, des bleus, des orange pâle. Les drapeaux du constructeur flottent au vent, Continuer la lecture#40jours #11 | Un dimanche après-midi

#40 jours #11| plaisir d’errances

Désormais, on ne va plus seulement dans ce lieu pour les monuments et les œuvres d’art qui densifient la ville. La foule on sait comment s’en dissocier et elle participe même au risque ( au bienfait) de l’égarement. Venise porte dans sa substance les craquements des songes, l’envolée des pensées, et la dérive du pas. Elle est un véritable guide Continuer la lecture#40 jours #11| plaisir d’errances