personnages #01 | à nul moment, je n’ai décrit votre visage

– Va-t’en cria-t-elle. L’homme recula de quelques pas. Le sourire qui éclarait son visage s’estompa à mesure qu’il reculait. Ses mains encore, essayait d’atteindre la femme, de toucher son corps, mais elle le chassait de grands mouvements de bras. Les épaules rentrées dans le cou, les yeux interrogateurs, il voulait de comprendre. Mais elle ne lui en laissa pas le Continuer la lecturepersonnages #01 | à nul moment, je n’ai décrit votre visage

personnages #1 | visages

Quand je lis Mon visage est suspendu à un cintre, juste à côtéJe suis ramassé sur ma besogneMa bouche n’est plus qu’un trait Seuls, mon regard reste ustensile,et mon nez embouchure.Soudain tu me convoques :En un cillementJe déplie la toile de mes rebutsEt je t’enrobe /////////// Chacun s’ébroue, se meutJe feule ; toi corbeau coi, te dérobes dans un froissement Continuer la lecturepersonnages #1 | visages

mémoire d’un visage

Ne suis pas, n’ai jamais été physionomiste. Le visage de Julien se perd dans le souvenir de sa présence, de la tonalité de son corps comme un escargot. Son gros pull en laine aux cotes lâches laissaient passer le vent et touchaient ses tee-shirts délavés, et en-dessous son torse maigre, ses côtes lisses qui appelaient l’océan, ses côtes comme des Continuer la lecturemémoire d’un visage

Journal du visage (suite)

Journal du visage XX-XX-1XX7 Aujourd’hui je suis tout dans mon front. XX-XX-1XX7 Je crois que ma tempe droite est plus petite que ma tempe gauche. Comment savoir ? XX-XX-1XX8 Un nouveau relief ce matin, une aspérité, quelque chose de dur je crois, quelque chose de neuf soudain, au haut de l’aile gauche du nez, un événement qui n’est pas moi. XX-XX-1XX8 Continuer la lectureJournal du visage (suite)

Mon visage ne m’appartient pas…

Il fait nuit et je ferme les yeux pour ajouter ma nuit à la nuit de la chambre. Je parcours en aveugle les lignes de ton visage endormi.  J’aimerais pouvoir me targuer d’en connaître par cœur les aspérités, d’en avoir surpris la première ride. Ton visage est le mien. Dans la nuit tu me fais face et je sculpte ton Continuer la lectureMon visage ne m’appartient pas…

Un visage

Tu me parles de ton enfance parmi les grains de sableTu t’enfonces alors dans ce temps qui s’égoutte entre les doigtsJe te vois, tout petit, les ombres dansent autour de toiJe m’enlise, le sel de mes yeux, comme celui de la mer, brouille ton image, je ne te vois plus clairement Les lignes se brouillent, d’autres se superposent, apparaissent comme Continuer la lectureUn visage

Visages

Le visage de ma mère, devenu archaïque à l’heure de son grand âge. Buriné, fatigué, cheveux  fins mal coiffés, bouche aux dents inégales, parfois absentes.  Le visage de ma mère, et cette façon qu’elle a de parler aujourd’hui, d’enfouir sa bouche en ricanant dans son menton dans son cou. La  bouche de ma mère qui disparaît dans son cou. Visage Continuer la lectureVisages

Nelly

C’est le seul visage dont j’ai un souvenir tactile; celui d’une joue qui avait la consistance d’un épais coussin de plumes et de l’envie gourmande qui me saisissait de la toucher, d’enfoncer délicatement mon doigt dans la mousse légère de sa peau poudrée. Désir inassouvi qui trouvait son exutoire dans le baiser obligatoire que j’accomplissais en oubliant la peur, toute Continuer la lectureNelly

à nul moment je n’ai décrit votre visage

à nul moment je n’ai décrit votre visage, ni n’ai dit, prononcé votre nom, jamais dans les lignes, les traits d’autrefois, les rides devenues c’est peut-être le temps à présent, de décrire l’un, et de dire l’autre, de creuser les sillons du temps les visages, pas de visages, la mer au loin et deux corps qui avancent, démarches, grand brun Continuer la lectureà nul moment je n’ai décrit votre visage