A propos de Émilie Marot

J'enseigne le français en lycée où j'essaie envers et contre tout de trouver du sens à mon métier. Heureusement, la littérature est là, indéfectible et plus que jamais nécessaire. Depuis deux ans, j'anime des ateliers d'écriture le mercredi après-midi avec une petite dizaine d'élèves volontaires de la seconde à la terminale. Une bulle d'oxygène !

# P10 | C’est plus fort que moi

C’est la java bleue, la java la plus belle, celle qui ensorcelle, et que l’on danse les yeux dans les yeux. C’est quelque chose quand même. C’est plus fort que moi. Peux pas m’empêcher de chanter. Continue, c’est beau, mamie. Continuer la lecture # P10 | C’est plus fort que moi

hors-série #2 | c’est un petit carnet

C’est un petit carnet. Des carnets, tu en as eu de toutes sortes : petits moyens grands, lignés, vierges, quadrillés, à spirales, à la reliure cousue, unis ou à motifs. De tous, celui-ci est le plus ancien que tu aies gardé. Continuer la lecture hors-série #2 | c’est un petit carnet

#P9 | Rémi (mon doux fantôme 2/2)

C’est une photographie en couleurs dix par quinze. Au verso, aucun indice de date. Pas de mention de lieu. Rien qui permette une quelconque identification. Simplement, en filigrane, la mention « Papier fabriqué par Kodak ». A chaque coin de la photo, Continuer la lecture #P9 | Rémi (mon doux fantôme 2/2)

#P7 | C’était à Vieux-Fort

S’apercevoir qu’on a ressassé un cadre, qu’on a posé régulièrement une fenêtre – visuelle, mentale puis photographique – sur un même petit bout du monde comme pour capturer la sensation de plénitude chaque fois étonnamment vive, tenter d’épuiser la beauté Continuer la lecture #P7 | C’était à Vieux-Fort