hors-série #2 | Items à la folie

La liste qui comprend toutes les listes, impossible objet, me hante. Comme la carte non appauvrie du territoire d’un empire dont les sujets habitent sur la carte et pour laquelle Umberto Éco préconise qu’elle soit tracée sur une gaze transparente, perméable et dépliable, la liste des listes qui m’obsède n’échappe pas au paradoxe que Bertrand Russel souligne dans la lettre adressée en 1902 à Gottlob Fregge. Concevoir, espérer, vouloir un ensemble de tous les ensemble conduit à une incohérence, une antinomie. Interdire, en axiome, à un ensemble de s’appartenir à lui-même n’évite pas le paradoxe. La liste de qui ? Liste de quoi ? Liste de ceux. Liste de celles. Liste des oublis, des oubliés, des morts, des présents, des absents, des vivants ? Liste des courses, celle des génocides. La liste des élèves, celle des enfants, des femmes, des vieillards recensés pour la rafle. La liste de tous les criminels. La liste de toutes les victimes. La liste de celles et ceux qui n’ont pas de nom dans le cimetière des mers. Liste affligeante des tâches accomplies, du non-fait, des non-dits. La liste des candidats à une élection présidentielle. La liste imbécile des candidats de gauche qui se réclament tous de l’union de la gauche. La liste des jeunes femmes que l’on contraint à devenir les esclaves de guerriers du Coran. La liste des veuves qui subissent le même sort. La liste de ceux qui dénoncent, de ceux qui ne font rien, de ceux qui portent un masque, de ceux qui refusent un vaccin, de ceux qui spéculent sur les opportunités d’une pandémie. La liste de ceux qui écrivent pour ne rien dire, de ceux qui écrivent pour dire tout, de ceux qui écrivent pour écrire, de ceux qui disent tout sans écriture. La liste des mutiques, des musiciens, des ludiques, des batraciens, des impudiques, des migrateurs, des oiseaux qui tournent les pierres. Élément, items, liste imbriquée, liste élément d’une autre liste, accumulateur, affectation augmentée, dans le temps du code qui désormais nous régit, un objet a un type et une valeur. Il n’est que quelque chose auquel une variable peut se référer. Dans le temps du code, une liste n’est qu’une séquence de valeurs. Jusqu’où l’incohérence quand les valeurs de la séquence n’en sont plus ? Jusqu’où la contradiction quand mettre ensemble ne fait plus partie des futurs possibles ?

A propos de Ugo Pandolfi

Journalist and writer based in the island of Corsica (France) 42.40 N 09.30 E.

7 commentaires à propos de “hors-série #2 | Items à la folie”

Laisser un commentaire