A propos de Bérénice Bon

géographe à l'Institut de Recherche pour le Développement https://www.cessma.org/BON-Berenice

#40jours #17 l je n’empêche pas mes rêves

Appuyée sur les briques de lait Suzanne range rêve. Appuyée sur les briques de lait la maison au loin elle serait seule les figuiers. Les briques de lait à ranger elle sait son geste machinal lui dit :  je n’empêche pas mes rêves. Suzanne range rêve la maison aux figuiers. Toi le client incertain celui des corps qui débordent parfois proche Continuer la lecture#40jours #17 l je n’empêche pas mes rêves

#40jours #23 l sortie de ville

Prépare-toi il est l’heure. Les escaliers tu connais tu dévales la cour les pavés le garde le haut portail. Ville. Cette fois-ci aujourd’hui tu vas courir. Prépare-toi. Tu cours la ville sans trottoir terre rouge sors passe les voitures les grosses celles qui polluent passe les dépasse les écrase tu tournes. La route tu cours tu as vu les grilles Continuer la lecture#40jours #23 l sortie de ville

#40jours #22 l nuit jour

je n’ai pas su ce qu’il y avait avant j’ai été planté là en janvier le janvier d’il y a six ans ils ont déroulé le fil le fil barbelé six mois peut être nuit jour rien au-delà j’attends une fois ils arrivent une fois ils sont là deux ans il y a deux ans je crois ils ont planté Continuer la lecture#40jours #22 l nuit jour

#40jours #19 l clignancourt

L’arrêt de ta voix l’arrêt de ton corps. On se quitte tu me quittes immobiles. Non je ne t’attends pas je sais que je ne peux pas je ne peux plus bouger. Je ne savais plus les lignes les lignes de métro pour les retrouver. Je ne pouvais plus bouger à la porte si traversée. Je sais je dois partir Continuer la lecture#40jours #19 l clignancourt

#40jours #18 l gliwice

Le badge levé il me dit de sortir. Cet homme est de plus en plus rouge au fil du congrès. Il est polonais pas comme les autres de la sécurité. Ce matin à 7h40 tu l’as vu bailler. Les voitures de police moteurs allumés congrès de l’ONU oblige. Et l’Ukraine n’est pas loin. Des maires de villes bombardées sont venus Continuer la lecture#40jours #18 l gliwice

#40jours #16 l là où je ne vois pas

Je ne me suis jamais laissée écrire la ville. Je passe chaque année des mois dans des villes. Nairobi, Delhi, et tant d’autres. Les mots qui m’arrivent sont les histoires des autres. Je travaille sur les villes et j’écris pendant qu’ils parlent. On entre avec chaque personne rencontrée dans des histoires souvent difficiles. On entre dans le pourquoi de ce Continuer la lecture#40jours #16 l là où je ne vois pas

#40jours #14 l Julie le savait c’était son tour

Ils étaient revenus filmer dès le mardi. Julie le savait c’était son tour. Elle avait ouvert comme chaque matin la pièce, elle avait posé son sac sous le bureau, elle avait allumé les ordinateurs et sorti les fiches. Les tas de fiches sur le bureau étaient maintenant assez haut, presque un petit mur très droit, très organisé. Julie avait mis Continuer la lecture#40jours #14 l Julie le savait c’était son tour

#40jours #13 l l’île du gris

je vois dans ce gris toujours une île une île qui descend les bosses des couleurs la vie qui s’accroche les plages aux écailles qui poussent le blanc le jaune presque blanc pourrait être la vague plus loin de la plage le petit gris le nouveau gris voit les gris plus anciens les plus durs les plus hauts loin des Continuer la lecture#40jours #13 l l’île du gris

#40jours #12 l bouche

carré au sol piétiné cercle interne fente rectangle légère oblique forme un trait droit si on dessine du bord du carré à son autre bord sol piétiné avec la bouche juste à côté de l’autre bouche presque collé l’autre rectangle plus travaillé petites aspérités des vagues couleur ombre girafe qui s’étend aux deux bouches de l’abribus l’ombre de l’abribus proche Continuer la lecture#40jours #12 l bouche

#40jours #11 l la ville dans mes moments disparaît

Les arrivées à l’étranger sont celles des repères faciles. La ville encore absente le corps qui se traîne la même mécanique vers les panneaux exit. Le passeport sorti pour les douanes les contrôles rapidement effectués. Le panneau bagage et les écrans on vérifie son heure de vol. Le tapis roulant aux lames noires les autres passagers quelques visages maintenant familiers Continuer la lecture#40jours #11 l la ville dans mes moments disparaît