#40jours #18 | Le retour de l’enfant

Dans le train qui le conduisait vers la ville où il était né, tout était silencieux. Il y avait eu un incident sur la ligne, le contrôleur l’avait annoncé au micro, en plaisantant pour détendre son monde. On ne l’avait plus entendu depuis. Jamais de mémoire il n’avait fait ce voyage à si faible allure. Des noms étrangers venaient accrocher Continuer la lecture#40jours #18 | Le retour de l’enfant

#40jours #18 | rentrer chez soi

Elle pense à eux souvent. Elle pense à eux tout le temps. Debout au milieu de son petit carré de vert envahi par les trèfles, elle ferme les yeux, les mains sur les poches de son tablier. Autour d’elle, les oiseaux se sont tus. Du vent sur sa peau, ses cheveux se soulèvent et l’entraînent devant sa porte. La maison Continuer la lecture#40jours #18 | rentrer chez soi

#40jours #18 | Rentrer chez soi / Le caillou blanc

Il est petit, il est rond, il paraît lisse et pourtant la main y décèle quelques aspérités. Elle l’a vu là. Il y en avait des gris, des multicolores aussi, il y avait les beaux morceaux de verre poli. Elle l’a vu là. Elle l’a ramassé. Alors elle a pu rentrer. Le petit caillou blanc. Elle ira là, là où Continuer la lecture#40jours #18 | Rentrer chez soi / Le caillou blanc

#40 jours #18 | retraite anticipée

Je suis une apatride, disait Danielle avec un zeste de vanité et l’idée d’une maison à soi, d’un « home sweet home », d’un chez soi, d’un terrier, le sien, ne lui était pas familière. Elle avait vécu à plus de vingt adresses avant son vingtième anniversaire et trimballer son paquetage au gré des pérégrinations familiales était une routine comme un autre. Continuer la lecture#40 jours #18 | retraite anticipée

#40jours #18 | Chemin du Puits Neuf

« 3 juil. 22 – dimanche. Envie de rien. Dès le premier pied gauche posé. Et la journée a été réussie : j’ai rien fait. Presque rien. En fait, j’ai dû aller chercher le pain ce matin (il en restait pour midi, mais ce soir, et demain matin surtout… partir travailler le ventre vide, impensable !), aller mettre du carburant dans la voiture Continuer la lecture#40jours #18 | Chemin du Puits Neuf

#40jours #18 | Le jour du retour.

Après trois mois passés dans le grand nord, le marathon s’arrête. Ce matin, j’ai mis le réveil à neuf heure au lieu de six depuis quatre vingt dix jours. J’entends les pas dans le couloir de l’hôtel, les valises qui roulent, les portes qui claquent. Pas pour moi ce matin. J’ouvre mes rideaux puis la fenêtre, j’ai le plaisir de Continuer la lecture#40jours #18 | Le jour du retour.

#40jours #18 | 322 boîtes

Chaque fois qu’il entame le raidillon d’un kilomètre deux-cent qui le ramène chez lui, Basile se souvient de la tache obligatoire, celle qu’un jour il s’est assignée :– Compter les boites à lettres de toutes les maisons qui longent son chemin à droite comme à gauche,– Se souvenir du nombre exact en arrivant devant sa maison,– Inscrire le chiffre trouvé en Continuer la lecture#40jours #18 | 322 boîtes

#40jours #18 | coin de rue

Premier vendredi du mois chèques-déjeuner, avant de rentrer crochet au Casino, steak frites chocolat liégeois à la cafétéria, courses en veillant bien, mine de rien, à ne pas trop remplir les sacs en plastique donnés par la caissière, autant de sacs poubelles d’économisés, 504, nationale, station d’essence, rares maisons des années quarante, le panneau, quitter la nationale, retrouver la départementale, Continuer la lecture#40jours #18 | coin de rue

#40jours #18 | le pied nu

La chaleur me ramène les degrés toujours plus haut les vêtements en moins moite en ce mois de juillet. Le train défile les paysages devenus miens les gares du sud. Je suis d’ici à présent. Peut-être y étais déjà dès la naissance d’une arrière-grand-mère dans la grand rue du village. La chaleur souffle ma peau et lui dis le retour. Continuer la lecture#40jours #18 | le pied nu

#40jours #18 | la coquille

lui sur le pallier la porte de sa tente assis le chien couché à côté le dôme de la toile une coquille quelques ustensiles de camping devant chez lui un sac-à-dos il ne peut pas laisser ses affaires il reste chez lui rentre dormir à l’intérieur sort sur le pallier rentre dormir à l’intérieur Écrire le retour chez soi en Continuer la lecture#40jours #18 | la coquille