autobiographies #09 | paroles de la rue de Siam

Maintenant voilà ton corps allongé dans une flaque, ne marche plus fils du soleil, regarde comme je m’occupe de la mer, comme je m’occupe du sel, une à une les vagues s’extirpent de l’eau ronde, viennent nourrir le bitume, giclent Continuer la lecture autobiographies #09 | paroles de la rue de Siam

autobiographies #09 | le long du couloir abricot

Durance Barja, dit-elle en tendant la main à la fille au bord du canal, le canal Herengracht puis, les yeux dans les yeux l’air de réprimer un fou rire : Barja féminin de Barjo. Voix rocailleuse.Vieille. Vieille et magnifique s’est enflammée Continuer la lecture autobiographies #09 | le long du couloir abricot

autobiographies #09 | où l’on pourrait poursuivre indéfiniment

Quelques chaises dans un tout petit espace, salle d’attente destinée à un seul patient, quelques magazines soigneusement rangés sur une table basse. Il n’y a personne. On passe la porte, le sol est à carrelage ouvragé avec des rosaces, une Continuer la lecture autobiographies #09 | où l’on pourrait poursuivre indéfiniment

autobiographies #09 | autobiographie véhiculée de ma voix qui pleure

procédure des clés deux tours, entrée de service à rebours se dire sortie, sortie de service, échappée du service, procédure inerte à l’accélération, on ne tourne pas le dos aux feulements, on baisse les yeux, on recule au ralenti, un Continuer la lecture autobiographies #09 | autobiographie véhiculée de ma voix qui pleure

autobiographies #09 | De la rue du faubourg Poissonnière à la rue d’Alésia

Elle et son frère habitaient rue du faubourg poissonnière au sixième étage; un grand appartement mansardé qui donnait sur le métro aérien. L’immeuble cernait une cour rectangulaire; trois entrées à trois escaliers. L’entrée principale pourvue d’un ascenseur se trouvait, après Continuer la lecture autobiographies #09 | De la rue du faubourg Poissonnière à la rue d’Alésia

autobiographies #09 | double-fond

Courant le plus vite possible dans les escaliers de velours pour aller vérifier au deuxième étage du grand magasin, les boites insolentes et prétentieuses, zébrées de strass, leur empilement irrésistible, l’objet de ma convoitise bien en vue. Puis disparition et Continuer la lecture autobiographies #09 | double-fond

autobiographies #09 | en suivant les silences

Dans la chambre habituelle, ancien grenier boisé, il dort peut-être, impose sa forme au plaid orange, son corps vallonné vibre à peine, son visage esquissé dans les plis sombres des draps fleuris fait face à la porte qu’on ouvre pieds Continuer la lecture autobiographies #09 | en suivant les silences

autobiographies #09 | le chemin du matin

Elle quitta son appartement encore plongé dans l’obscurité maninale pour s’engoufrer dans l’escalier abscons. Seule une lumière crue, empêchait de dégringoler, de tomber aspiré dans ce puits sans fond. Mais elle connaissait cet escalier par coeur, la plante des orteils, Continuer la lecture autobiographies #09 | le chemin du matin

autobiographies #09 | balade dans mes lieux

Adolescente dans l’Yonne, rêveuse sur mon vélo, espérant voir arriver L., debout sur les pédales, “en danseuse”, en zigzaguant, en chantonnant : “Toi, toi mon toit/ Toi, toi mon tout mon roi/ Prends un petit poisson/ Glisse-le entre mes jambes…”, Continuer la lecture autobiographies #09 | balade dans mes lieux