vers un écrire/film #04 | Bruxisme

Ça marche comme ça mord, ça ne marche pas, ça sarcle, ça traîne des pieds, ça laisse le sol en copeaux. Ça voudrait glisser, ondoyer, filer, tisser. Ça traîne des pieds. Et ça laisse derrière, des fils, des résidus d’étoffe. Ça ne parle pas ça se traîne. C’est sans accent, c’est du fond de la gorge, ça doute ça n’ose Continuer la lecturevers un écrire/film #04 | Bruxisme

vers un écrire film #04 | la danse de la peur

Quand le grain de pluie fait son staccato de rue, y geignant de sa grisaille affreuse, tu sais d’emblée que l’estomac sera tordu d’aigre-doux, légèrement opaque, pressé d’en finir, cherchant l’absolution en fin de journée. Le dernier ding qui sonne la fin des cours, la fin des cris, la trêve des ricanements, l’œil de biais sur les visages, le corps Continuer la lecturevers un écrire film #04 | la danse de la peur

vers un écrire-film #04 | Photo moulages

J’ai pris des photos durant l’atelier poterie. J’aurais bien mis la main à la pâte moi aussi, pour voir, mais il n’y avait que huit boules d’argile. « De terre », rectifie la potière. Alors j’ai pris les photos pendant que les autres travaillaient la terre. Et je n’ai plus qu’à regarder ce que j’ai pris, comme je les ai regardés faire. Continuer la lecturevers un écrire-film #04 | Photo moulages

Vers un écrire-film #04 | Baille, bée

Baille, bée un visage de bonze soudain alentissant sa volte, bée la chair qui découpe le gouffre de la bouche, baille bée en gosier obscur les yeux s’exorbitant noirs, noir le gouffre béant de la bouche, là béante, là cri muet ravalé en noire béance, noirs la bouche le gosier les yeux, volte alentie puis cessée dans le corps instantané, Continuer la lectureVers un écrire-film #04 | Baille, bée

vers un écrire/film #04 | j’avais regardé la petite fille

j’ avais regardé la petite fille dans le bateau elle serrait les poings parce qu’elle avait peur elle avait peur du bateau de l’eau elle était malade en bateau elle était malade de quitter sa terre sur l’eau à chaque mouvement du bateau un sursaut qui provoquait un soulèvement de sa petite poitrine comme dans un sanglot mais en réalité Continuer la lecturevers un écrire/film #04 | j’avais regardé la petite fille

vers un écrire/film #04 | legato

Mains levées en suspens flottant au-dessus des touches blanches et noires, une longue rangée de touches blanches et noires, mains en attente, doigts souples, poignets déliés, corps sous tension dos redressé droit comme une flèche, coudes écartés, ampleur du mouvement des épaules au-dessus du clavier qui appelle attire envoûte, tête penchée, légèrement, les yeux en regard intérieur, inspirer, expirer, signal Continuer la lecturevers un écrire/film #04 | legato

vers un écrire/film #04 | depuis longtemps.

Il est celui qui erre, il ne sait plus le chemin. Il est celui qui erre, il ne se rappelle rien d’autre. Il est celui qui erre, il se rappelle avoir toujours erré. En errant, en étant celui qui erre, il reste celui qui erre, il se prend pour un mendiant. Errant il se prend pour un mendiant infect et Continuer la lecturevers un écrire/film #04 | depuis longtemps.

vers un écrire-film #04 | du corps fil de fer dans son mouvement arrêté

fer jambe gauche fixe dans le sol ferme fer jambe droite fière montée en chaise ventre de fer penchant en cambrure de fer ventre en cambrure de fer fesses en arrière fesses pointe de fer en rétroversion de face brins de fer ficelés en farandole deux fois fer du bras tendu droit plié en force main de fer face au Continuer la lecturevers un écrire-film #04 | du corps fil de fer dans son mouvement arrêté

vers un écrire/film #04 | vibrato

Main. Une main posée. Une main. Gauche. Main agile. Cette main et un doigt appuyé. Une main et un doigt appuyé corde vibre corde sonne sous le doigt et la main suspendue une main dans le temps une main dans l’espace d’un instant une main et un doigt soutenus le majeur vibrato saisi arrêté le geste deviné d’une main et Continuer la lecturevers un écrire/film #04 | vibrato