#P11 | grain de voix de bruits de vies

grain de voix de bruits de vies dans la ruelle par temps de pluie suit la rumeur du vent avant la pluie qui trombe tambourine sur les tôles déluge en ruelle grondante fait taire la ville sous l’averse avant de s’égoutter brusquement en bruissements d’eaux flic flac floc bientôt asséchés par le soleil cuisant grain de voix de bruits de vies chiens qui aboient au passage de pas dans le biscornu de la ruelle frottée rythmée par le balai de l’agent municipal dans le silence frais du petit matin avant que premiers éclats de voix dans les maisons vaisselle qui racasse rires mots plus hauts que l’autre pas des passants tandis que bientôt la télévision dévide son ronronnement depuis la fenêtre du voisin d’en face bruits des repas qui se préparent avis d’obsèques à la radio dans le cuit des bruits de l’après-midi grain de voix de bruits de vies qui s’éteignent au soir tombé dans le chantant et lancinant des grenouilles traversé de miaulements d’aboiements de voix en dérade dans la ville livrée à la démence bruits de nuit traversés parfois de tambours qui s’emparent des corps grain de voix de bruits de vies temps qui s’égrène au rythme des cloches de la cathédrale voisine et les chiens en réponse qui aboient donnent la mesure et les chiens et les cloches à tour de rôle et du silence revenu rumeurs de messes de chants de prières grain de voix de bruits de vies qui cavalcadent dans les escaliers jusqu’à faire vibrer les planchers pleines qu’elles sont les maisons de bruits de cris d’enfants aux étages grain des voix de bruits de vies bruissements du vent d’ailes de papillon d’herbes hautes palmes qui s’entrechoquent à la façon des bambous bruit sourd et lourd de l’avocat mûr sur le sol grain de voix de bruits de vies grain de voix de bruits de vies grain de voix de bruits de vies de voix de bruits de vies

A propos de Émilie Marot

J'enseigne le français en lycée où j'essaie envers et contre tout de trouver du sens à mon métier. Heureusement, la littérature est là, indéfectible et plus que jamais nécessaire. Depuis deux ans, j'anime des ateliers d'écriture le mercredi après-midi avec une petite dizaine d'élèves volontaires de la seconde à la terminale. Une bulle d'oxygène !

5 commentaires à propos de “#P11 | grain de voix de bruits de vies”

  1. Enfin. Je prends le temps de vous répondre. Vos quatre commentaires m’ont tellement fait plaisir. Mais la rentrée me déborde de toutes parts. Ce texte et ce son me tiennent à cœur donc merci pour ces retours tellement précieux !

Laisser un commentaire