index des contributrices & contributeurs

 

On trouvera ci-dessous un index général des contributrices et contributeurs au cycle « Prendre » en cours.

Cet index inclut, pour chaque auteur, brève notice biographique et liens.

Il permet d’accéder directement à la suite des contributions de l’auteur concerné pour les différentes propositions.

Travail en cours, on fera au plus vite pour le finaliser. Merci de bien vouloir, dès à présent, nous communiquer les éléments nécessaires.

FB

A _ B _ C _ D _ E _ F _ G _ H _ I _ J _ K _ L _ M _ N _ O _ P _ Q _ R _ S _ T _ U _ V _ W _ X _ Y _ Z

A


 Albernhe, Huguette, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [1]

B


 Bailly, Sébastien, ##0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [2]

 Barroso, Helena, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [3]

 Barsics, Catherine, #4 _ #5 _ #6 #6b _ #7
bio & liens

 Baudot, Laurence #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5
bio & liens [4]

 Bert Varlez, Romain #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [5]

 Boivin, Hélène #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens

 Boumendil, Sylvia, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4
bio & liens [6]

 Breton, Françoise, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ 6b.2 _ #7 _ #8 _ #9 _ #10 _ [7]

C


 Carpentey, Eva, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8

bio et liens

 Célérier, Brigitte, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 #7.2->33] _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [8]

 Chastan, Christian #0 _ #1 _ #2a _ #2b _ #3b _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #9.2 _ #10
bio & liens [9]

 Cohen-Hadria, Piero, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #5b _ #6 _ #6.2 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [10]

 Cordoliani, Emmanuelle, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens

 Correyeur, Séverine, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [11]

D


 Dartiguelongue, Isabelle, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #7 _ #8 _ #9
bio & liens

 Derimay, Juliette, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [12]

 Diaz, Caroline, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [13]

 Dock, Eléonore, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens

 Dozoul, Claudine, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [14]

 Dumeige, Anne-Sophie, #0 _ #1 _ #2 _ #3 (PDF) _ #4 _ #5
bio & liens

 Dumoulin, Franck, #0 _ #1 _ #2 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9
bio & liens

 Durif, Françoise, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens

E


 Escatafal, Magali, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens

 Espinasse, Monika, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [15]

 Estampes Paillard, Dominique, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5
bio & liens [16]

F


 Francey, Vincent, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9
bio & liens [17]

G


 Gallot, Marie-Caroline #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [18]

 Georgin, Xavier #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [19]

 Gérard, Françoise #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens

 Godard-Livet, Danièle #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ 3b _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #6b.2 _ #7 _ #7.2 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [20]

 Graas, Jean-Marie, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ _ #10
bio & liens [21]

 Grail, Sophie, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [22]

H


 Hégaire, Antoine, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9
bio & liens

 Hingrai, Thibault #0 _ #1 _ #2 _ #3
bio & liens [23]

 Hollow, Laurent, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ 16 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens

 Holt, Nathalie, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #3b _ #4 _ #5 _ #6 _ #6.2 _ #6b _ #7 _ #7.2 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [24]

J


 Jolivet, Elisabeth, #0 _ #1 _ #2 _ #3
bio & liens

K

 Kastenbaum, Gabriel, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #10
bio & liens [25]

 Kev La Rage, #0 _ #1 _ #2 _ #3
bio & liens

 Keyaerts, Gauthier, #0 _ #2 _ #2b _ #2 _ #3 _ #4 _ #4b _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [26]

L


 La Rosa, Gwénnaëlle, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7
bio & liens [27]

 Laurent, Liliane, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [28]

 Lecat, Bruno, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [29]

 Lemoult, Claire, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5
bio & liens [30]

 Liotard, Philippe, #0 _ #1 _ #1b _ #1c _ #2a _ #2b _ #2c _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #7 _ #8 _#9 _ #10
bio & liens

 Ly, Christophe, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens

M


 Marchi, Catherine, #0 _ #1 _#2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens

 Marty, Aurélien, #0 _ #1 _ #2 _ #3
bio & liens

 Maurin, Théo, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b 6b.2 _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio et liens

 Montfort, Isabelle de, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens

 Moscardini, Marie, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [31]

N


 Nay, Annick _ #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [32]

P


 Pandolfi, Ugo, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [33]

 Peyronnet, Laurent, #0 _ #1 _ #2 _ #3
bio & liens [34]

 Piris, Mireille, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ _ #10
bio & liens [35]

 Plée, Catherine, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #7 _ #8 _ #9
bio & liens [36]

 Plissonneau, Anna, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #5b
bio & liens [37]

R

 Ranesta, Sandrine, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5
bio & liens

 Retailleau, Frédéric, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5
bio et liens

 Roche, Julotte, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [38]

S


 Saint-Michel, Elisabeth, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [39]

 Saludo, Michaël, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #10
bio & liens

 Serpette, Sylvie, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens

 Serre, Catherine, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [40]

 Sullivan, Françoise, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens

T


 Tholomé, Jérémie #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [41]

 Tholomé, Vincent #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6b
bio & liens [42]

 Tollet, Martine #0 _ #1 _ #2 _ #3
bio & liens [43]

 Tournier, Milène #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8
bio & liens

 Turenne, Jacques de #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #5b _ #6 _ #6b _ #7 n_ #8 _ #9 _ _ #10
bio & liens

V


 Vasseur, Guillaume, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8
bio & liens [44]

 Vissac, Solange, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [45]

W


 Wambeke, Simone, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens [46]

 Will, #0 _ #1 _ #2 _ #3 _ #4 _ #5 _ #6 _ #6b _ #7 _ #8 _ #9 _ #10
bio & liens

Z


 Zoul, Claire, #0 _ #1 _ #2 _ #3
bio & liens

 



page proposée par François Bon, pour Tiers Livre
Tiers Livre Éditeur, la revue – mentions légales.
droits & copyrights réservés à l'auteur du texte, qui reste libre en permanence de son éventuel retrait
1ère mise en ligne et dernière modification le 21 décembre 2020.
Cette page a reçu 1308 visites hors robots et flux (compteur à 1 minute).




[1Huguette Albernhe.
Depuis 2018, je vogue sur le bateau îvre tierlivresque et je partage de riches aventures avec de chaleureux co-équipiers.
Plus en arrière j’ai fait une carrière dans l’enseignement et la recherche à Montpellier. Je vis actuellement à Nice mais ma région de plus grand cœur se situe à Montpellier, Sète, près de l’Étang de Thau et dans les Cévennes.

No blogs, no videos, no recordings, one day maybe !

[2Sébastien Bailly.
Auteur, a beaucoup écrit, et publié des livres.

• son site : sebastien-bailly.com.

[3Helena Barroso.
Je vis et travaille à Lisbonne. J’enseigne le portugais et la littérature.
J’apprends à écrire entre deux corrections de textes.
J’aime la photo, même si mon appareil reste la plupart du temps chez moi.
J’adore jouer au tennis, parce que, parfois, cela fait vraiment du bien de ne penser à rien d’autre qu’à une simple balle jaune.

[4Laurence Baudot.
A coécrit un livre de psychogénéalogie Sur la piste de nos ancêtres, quelques nouvelles par ci par là, dont Le papillon bleu, À vif, Leitmmotive, manque cruellement de temps, mais rêve toujours de pouvoir s’adonner un jour sérieusement à l’écriture et à la lecture, a parfois animé des ateliers d’écriture.

• Tredaniel

Devrt Médicis

[5Romain Bert Varlez.
Professeur de yoga.
Pas le yoga en juste au corps mais comme exercices spirituels comme les grecs ou autres peuples pratiquaient la philosophie.

[6Sylvia Boumendil.
En zig-zag pendant plusieurs années... secteur social / formation d’adultes / arts plastiques / biographies / poésie….

Aujourd’hui, mes activités se limitent à l’écriture avec, pour axe, la biographie imaginaire, l’invention de la réalité, la fiction du réel...

• la retrouver sur son site sylviaboumendil.fr

[7Françoise Breton.
Je suis enseignante de lettres et de théâtre, en lycée, et au Cada de l’Essonne, France terre d’Asile. J’ai publié des poèmes et récits en revues, le dernier publié en janvier dans la revue numérique Le ventre et l’oreille. Avec mes anciens élèves d’Aulnay-sous-Bois, nous avons créé le site Les Villes en Voix (correspondances entre textes poétiques et oeuvres picturales autour de thèmes divers).

• revue Les villes en voix

[8Brigitte Célérier.
Aimait écrire quand était enfant, et qu’il ne fallait pas forcément tenter de le faire bien, au moins à l’école... retrouve beaucoup beaucoup plus tard, grâce à internet et vous, depuis qu’elle est venue ne rien faire à Avignon l’envie et la difficulté d’ordonner des mots sur son blog Paumée. Entre temps a vécu, lu au hasard la chance, écouté et regardé de même, digéré plus ou moins bien ce qui s’offrait, et a surnagé la vie.

• un blog légendaire, au quotidien : Paumée

[9Christian Chastan.
C’est bien le lieu de dire la fascination et la crainte de l’écriture. Trop de de temps passé à tenter de passer (prenez le comme vous le voulez). Surtout pas de trace, tout ce qui apparaîtra ici le tenir pour inexistant. Mais alors pourquoi suis-je venu ici ? Pour la découverte des autres aussi qui me convainc qu’il vaudrait mieux s’arrêter. Recherche de la sérénité.

[10Piero Cohen-Hadria.

> c’est écrire pour écrire et photographier avec un téléphone — résister — aimer les images (fixes : beaucoup ; animées : beaucoup aussi mais pas plus), aimer aussi le travail — mais surtout la musique et les chansons, et lire et contribuer

> au SILO chez Lulu deuch’nord (qui ne prend pas les transports en commun tant que le masque y est obligatoire)

> au collectif maison[s]témoin

> chez Olivier Hodasava et son tour virtuel des paysages rêvés

> au CLAN (collectif l’aiR Nu)

> et encore chez l’Employée aux écritures

> ou chez brigetoun (peu souvent, mais suit)

> ici même

> chez Dominique Hasselmann métronomiquement https://hadominique75.wordpress.com/

> n’importe où ou un peu partout dès que quelque chose lui plaît (sinon, oublie)

> et le reste du temps qui reste pendant le week-end

> c’est aussi agonir le contemporain (rezo/gafam/etc. mais s’en servir quand même) et son gel et ses maxs et ses mensonges ses meurtres tueries saloperies de tous ordres, aimer mieux en rire (parfois jaune, come le gilet) mais aimer surtout à illustrer, marcher manger des frites aller au cinéma (wtf ??? on va attendre), et à l’occasion, écrire.

[11Séverine Correyeur.
Écrire, danser, faire écrire, goûter la vie, réfléchir : ça c’est consubstantiel. A côté, il y a eu de belles frivolités (le journalisme, quand il était engagé), des amours gémellaires (la philosophie, de 5 ans à la maîtrise), et la passion à la vie à la mort pour la littérature. Aujourd’hui elle emmène les autres sur ses chemins d’écriture et elle s’étonne chaque fois de ce qu’ils lui donnent en retour. Elle enseigne à l’université de Cergy-Pontoise, entre autres « l’animation d’ateliers pour publics à besoins spécifiques » et elle explore : création littéraire numérique et transmedia, écriture collective, hybridité des arts et des langages, écritures du travail, etc.

sur Facebook

sur YouTube.

[12Juliette Derimay.
Lit avidement et écrit timidement au bout d’un petit chemin dans la montagne en Savoie. Travaille quotidiennement dans un labo photo de tirages d’art. Construit doucement des liens entre les images des autres et ses propres textes. Entre autres.

[13Caroline Diaz.
Née un premier janvier à Alger, enfant voyageuse malgré moi.
Formée à la couleur et au motif, plusieurs participations à la revue D’ici là.
Je commence à écrire en 2018 en menant un travail à partir de photographies de mon père disparu, en attente de publication. Depuis j’explore la mémoire familiale.

• à découvrir sur son blog les heures creuses

[14Claudine Dozoul.
Née à Béziers, je vis à Rouen depuis que j’ai délaissé la campagne normande. Je ne sais ni peindre, ni dessiner ni modeler la terre mais je le fais quand même avec plaisir. J’écris depuis longtemps1 et j’anime des ateliers d’écriture dans l’association « Les ateliers de traverse 76 »2. Je travaille souvent en binôme avec une plasticienne. J’ai régulièrement organisé des stages d’une semaine au Maroc, dans la vallée des Roses et à Essaouira, j’ai aussi animé un stage itinérant en Islande. En son temps je fus institutrice à l’école maternelle.

• les ateliers de traverse 76

blog Claudine Dozoul

[15Monika Espinasse.
Née à Vienne en Autriche. Rêve d’y retourner plus souvent pour hanter les rues et les musées de sa ville. Vit en Lozère dans un paysage superbe et sauvage, arpente les chemins cévenols et caussenards pour respirer, mais rêve de marcher dans la mer. A réalisé des traductions. Aime la poésie, les nouvelles, les romans policiers, les mots croisés. Ecrit depuis longtemps dans le cadre des Ateliers du déluge. Est devenue accro aux ateliers de François Bon. A publié quelques nouvelles et poèmes, un manuscrit attend dans un tiroir depuis trois ans, il faudra bien un jour prendre une décision. Pas de journal, mais des récits de voyages pour retenir le temps. Aime jouer avec les mots, leur musique et l’esprit singulier de la langue française. Depuis quelques années, une envie de peindre, en particulier la technique des pastels. Découvre les potentiels d’internet au fur et à mesure et essaie d’approfondir et de se perfectionner. Apprécie la lecture des contributions dans les ateliers et tous les échanges précieux qui en découlent.

[16Dominique Estampes-Paillard.
Née à Casablanca (déjà l’appel de l’ailleurs), a passé une grande partie de sa jeunesse en Bourgogne (ça arrive !), a arpenté des fragments de notre planète sur terre et dans les airs (étonnant, sensible, poignant), a toujours pratiqué la photo et l’écriture sans jamais oser s’y jeter à corps perdu (dans le doute la lecture en compensation), a ressenti très fort la nécessité de préserver la mémoire de ses ascendants (une petite voix en équilibre au bord de soi), a choisi Bordeaux comme camp de base (avant et maintenant), a obtenu un master création littéraire (il n’est jamais trop tard…), aime le choc folie vs sagesse dans une même journée (la vie comme elle vient), pleure devant la beauté des choses (quelqu’un comme ça)

Instagram, la photo du jour (quand quelque chose à dire)

• un blog pour ça, explorer/accumuler

• un blog photo en construction

[17Vincent Francey.
Enseignant le français et l’histoire à Fribourg en Suisse mais aussi chanteur et clarinettiste, j’écris de plus en plus :

• deux blogs : www.lie-tes-ratures.com et www.fribourgs.com

une chaîne YouTube et ses rubriques, dont Carnets de lecture, Livresse du mercredi, Si ça me chante...

• un livre tout neuf en autoédition, Je de mots, dictionnaire intime, dans lequel sont réunis entre autres quelques-uns des textes écrits à l’occasion des ateliers précédents, disponible sur Amazon ou auprès de l’auteur.

[18Marie-Caroline Gallot.
Marie-Caroline Gallot : Flotte entre lettres et philosophie, jamais pu choisir, agrégée plutôt désagrégée, j’enseigne ces matières que j’aime, je n’ai pas de blog, mais des idées de recherche universitaire encore à venir… Entre tout cela, besoin d’écrire loin des cadres plus académiques donc venue au Tiers-Livre…

[19Xavier Georgin.
Né à Levallois-Perret, occupant d’autres heures à Paris et là où les trains le conduisent pour la marche ou le travail. Auteur, animateur d’ateliers d’écriture et membre du collectif La Ville, au Loin.

• son blog écrits, sons, images, échos

• collectif La ville au loin

[20Danièle Godard Livet.

• son blog les mots justes

[21Jean-Marie Graas.
Je suis nè à Ougrée, je vis à Liège (Belgique).
Après des études de psychologie à Leuven, d’arts plastiques à Liège, et un service civil à Bozar Bruxelles, j’ai travaillé en psychiatrie pendant une trentaine d’années dans un « Centre thérapeutique à activités structurées », notamment en y animant des ateliers Peinture, Dessin et Carnets de bords. J’ai eu l’occasion, au sein de différents collectifs, de participer à la publication de quelques textes et catalogues aux éditions de La Lettre volée et Lamiroy (Bruxelles) et aux éditions de la Province et du Club André Baillon (Liège).
Je consacre désormais davantage de temps à l’écriture…

[22Sophie Grail.
Après une grande vingtaine d’années en région lyonnaise, vis depuis bientôt une petite entre Léman, vallée verte et blanches montagnes... sans renier racines ardéchoises et tête en terres corses, balinaises ou cévenoles... dévoreuse ou passeuse de livres, clame haut et fort les mots des autres ( accompagne aussi depuis quinze ans les élèves de CM2 à jouer avec les leurs et en apprivoiser d’autres) sans jamais trop extérioriser les miens (sauf en labyrinthiques cérémonies secrètes). Alors sourire de me livrer en tiers-livre sans pseudo ni hétéronyme ... (Interviens discrètement sur Facebook via Sophie Sopibali).

[23Thibault Hingrai.
Thibaut Hingrai "est un autre" (Jean-Sébastien Rothko).

blog « ur les chantiers

[24Nathalie Holt.
Rêve de peinture. Pose et dessine à la Grande Chaumière. Entre aux beaux arts avec un dossier fait la nuit. Rôde à la Sorbonne : trois ans de philosophie. 1981, premier décor de théâtre. Se prend au jeu. Enfant de la balle s’appuie sur la mémoire des studios et plateaux de l’enfance. Vue rétrospective et oblique. Apprend son métier sur le tas. Ne peint plus que des maquettes ou des murs plus hauts qu’elle. 30 ans de théâtre. Se promène avec un appareil photo, argentique puis numérique, tout en manuel, sans technique.

sur Instagram

[25Gabriel Kastenbaum.
Je partage mon existence entre les Pays-Bas et la France (heureux temps du télétravail !).
A force de pratiquer des langages informatiques (pour le boulot), j’ai décidé de continuer mon exploration en retournant du côté de l’écriture littéraire.
Mes différentes expérimentations d’amateur sont rassemblées dans un petit blog quasi anonyme.

[26Gauthier Keyaerts.
Mon univers basé sur un principe de « sculptures sonores et visuelles », repose sur l’écoute, l’observation et l’instinct. J’aborde la musique, la photographie et la vidéo de manière « physique », organique. Cette approche peut se matérialiser –- au final — sous forme de concerts, de performances, de scénographies, de créations radiophoniques, d’installations ou encore se pérenniser sur disque… peu importe.
J’ai récemment tenté l’expérience -– exutoire –- de l’écriture, modestement, mais passionnément… et avec ce même penchant pour l’action la plus spontanée possible.

• le retrouver sur son site

[27Gwénnaëlle La Rosa.
Comédienne de formation et animatrice, touche à tout dans le domaine des arts en général, elle rencontre le l’art pour les tout-petits grâce au Théâtre de la Guimbarde qu’elle intègre en 2007 et pour lequel elle tourne et crée des spectacles, anime et se spécialise dans l’art pour les tout-petits où elle cherche par la mise en scène, l’animation d’ateliers, la création de module, d’évènements et par le vecteur artistique à communiquer, créer des liens, éveiller les sens et l’imaginaire des êtres qui croisent sa route…
Avec son éternelle âme d’enfant, elle transforme sa vie en une œuvre d’art en perpétuelle évolution/transformation….

• son site la guimbarde

[28Liliane Laurent.
Habite à Valence.

• son blog : les effilures de lil • sur Facebook : Lily Briscoe Lighthouse

[29Bruno Lecat.
Né en 1966. Fasciné par les signes, il les poursuit en voyageant. Il court le monde, traduit, enseigne. Il dessine, écrit et photographie. A publié M/W, l’idéogramme et la lettre chez Perec et Pacheco, in Revue de littérature comparée, Paris, 2008 ; Ecritures du monde, BoD, 2015.

• son blog L’Œil a faim.

[30Claire Lemoult.
Vit et travaille en région parisienne depuis bientôt trois ans, mais prévoit déjà de repartir, écrit par nécessité, peint sans penser à quoi, a pratiqué le théâtre et le conte avec passion et débordement jusqu’à presque le confinement, et enseigne le français et l’anglais en lycée professionnel avec toujours de la curiosité, de l’enthousiasme, des expériences.

• son blog : elasticite.blogspot.com

[31Marie Moscardini.
De la Charente-Maritime à la Loire toujours en apprentissage de la vie. Quelques expositions photos, aquarelles, pastels. Après une formation à Aleph Écriture, anime depuis 2015 des ateliers d’écriture dans une petite ville de Saône-et-Loire. En septembre 2020 édition d’un livre collectif Les mots dans notre vie. Au gré de son imprévisible, elle tient parfois un blog.

• son blog nouvelles à écrire]

[32Annick Nay.
Des bords de Loire aux bords de Seine, Annick Nay vit et travaille actuellement à Paris.
A toujours aimé écrire au gré des saisons et de ses pérégrinations : des textes souvent courts et parfois longs, dans des pratiques professionnelles, ou dans les interstices, des poésies, des haïkus, des textes sur des œuvres d’art contemporaines, des narrations au gré de l’inspiration présente, de la couleur du ciel, ou de la douceur du vent … Explorer, dans des contextes différents, des écritures différentes, dans le vif de l’écrit. Et partager l’écriture dans des dispositifs collectifs … Nourrir le souffle de l’écriture en continu. Ni blog, ni youtube, ni podcast

• sur Facebook

[33Ugo Pandolfi.
Journaliste honoraire et scripteur, vit dans l’île de Corse (42.40 N 09.30 E) depuis la fin des années 1980.
Deux romans policiers a mon passif : La Vendetta de Sherlock Holmes (nouvelle édition, enrichie par les illustrations du dessinateur Jean-Pierre Cagnat, Albiana, 2010) et Du texte clos à la menace infinie (Albiana, collection Nera , 2011).
Paroles Kali’na, Entretiens avec deux amérindiens d’en France, (éditions BoD, 2018) est mon dernier ouvrage paru.
Sur le pire des réseaux sociaux, mon avatar est une maîtresse femme qui soutient mon vieux blog. Il m’arrive aussi de parler franchement sur ello.co.

sur Twitter

• son blog Corsica Polar

• sur Ello

[34Laurent Peyronnet.
Depuis une vingtaine d’années, je partage mon temps entre le nord de la Scandinavie et la région lyonnaise où je réside. Je passe environ cinq mois sur douze sur les routes de Laponie ou j’exerce le métier de guide touristique et le reste du temps, j’essaye d’écrire. J’ai publié trois romans jeunesse, quelques nouvelles et contes. Je fais aussi un peu de musique et de dessin et j’anime, une fois par semaine une chaine de lecture littéraire sur YouTube.

sur YouTube

• l’actualité de ses romans jeunesse sur Facebook : Magnus, une histoire pour tuer le temps.

[35Mireille Piris.
Toujours un lien avec l’écriture dans ma vie professionnelle de comédienne, chanteuse, animatrice culturelle, psychodramatiste, formatrice conseil. La plupart du temps les mots des autres. Aujourd’hui les miens. Petite musique intérieure, évocation de l’enfance et de l’adolescence en Algérie dans Boulevard des orangers, fragments autobiographiques parus chez N & B en décembre 2017. Autres éclats de mémoire, reconstructions et fictions dans treize nouvelles, Une étrange modernité, recueil paru chez même éditeur en mai 2019, où l’art se mêle au destin de quelques cabossés de la vie.
Adepte des formes brèves, prend goût aux paysages au long cours depuis le cycle d’été Outils du roman…
Pratique aussi peinture et photographie. On peut voir des images sur ma page Facebook.

• aux éditions N & B, Toulouse

• sur Facebook

[36Catherine Plée.
Catherine Plée a finalement décidé de faire l’auteuse sur le tard sous son vrai nom de jeune fille après une vie à utiliser des pseudos plus ou moins heureux au service de lignes éditoriales variées et plus ou moins malheureuses, par fidélité envers son vœu de gamine quand elle a découvert le volume complet des œuvres poétiques de Victor Hugo à la faveur d’une angine blanche carabinée qui l’a maintenue au lit durant trois semaines divines. Le volume si lourd lui écrasait les côtes et elle ne saurait dire si ce qui l’impressionnait le plus alors, c‘était le poids de la chose, L’art d’être grand-père (les siens étant morts avant qu’elle ait pu les connaitre) ou les funérailles nationales de l’auteur dont l’ouvrage montrait la photo, ainsi que celle, sidérante, du grand homme sur son lit de mort. Toujours est-il (est-ce là une bio ?) qu’elle avait neuf ans et a déclaré que plus tard, ce qui ne s’est pas réalisé et a fait rire tout le monde, elle serait Victor Hugo, escomptant bien des funérailles du même tonneau, preuve qu’elle n’avait pas encore perçu qu’elle n’était qu’une quille. Tout ce qui a eu lieu entre temps n’a aucune importance ici.

[38Julotte Roche.
Je vis en Ardèche près de la rivière Ardèche, mon paysage mental.
Longtemps voyageuse et libraire.
J’ai écrit « Max et Leonora » un récit d’investigation de deux surréalistes en pays d’Ardèche, Max Ernst et Leonora Carrington, et de nombreux articles sur le même sujet, aux éditions Le temps qu’il fait.
Anime l’association » Max Ernst à Saint Martin d’Ardèche « un petit centre de ressources très spécialisé aide les chercheurs sur les traces de Leonora Carrington.
Soutient une réflexion sur le tourisme vert et écolo en Ardèche.

[39Elisabeth Saint-Michel.
Enseignante auprès de jeunes enfants porteurs de handicap, j’anime des ateliers d’écriture à Villeneuve d’Ascq, en banlieue lilloise depuis une dizaine d’années. Je trouve dans les ateliers de François Bon de nouvelles pistes, une façon de dépasser mon cadre naturel d’écriture et, comme on dit, « ma zone de confort ». Petite bibliographie :
 Captifs aux éditions l’Harmattan en 2010
 Putain de dimanche aux éditions du Riffle en 2012
 L’hôtel des possibles aux éditions du Riffle en 2018

son blog

sur Facebook

[40Catherine Serre.
Vit à Villefranche-sur-Saône, à côté de Lyon mais elle écrit n’importe où. Elle se risque à déplacer les représentations, à lire à voix haute, à mêler les mots à du son, des objets, des créations textiles.
Elle publie des textes en revue papier ou internet, participe à des festivals, organise des évènements poétiques. Elle aime rencontrer les poètes et les lire, surtout si elles sont vivantes.

• son blog : EquinoxE

sur YouTube.

[41Jérémie Tholomé.
Jérémie Tholomé est un poète belge né en 1986. En 2016, il réalise ses débuts sur scène lors des soirées slam belges francophones. Depuis, il écrit des textes pour l’oralité en claquant les mots comme Charles Bronson jouait du flingue et de l’harmonica dans un western-spaghetti, convoquant sur scène ceux qui semblent ne jamais apparaître sur la pellicule de la vie. Assistant social et enseignant, la ville de Charleroi et ses habitants sont ses principales sources d’inspiration. Sa poésie est publiée aux éditions maelstrÖm reEvolution.

sa chaîne YouTube

• sa page auteur et publications (éditions maelstrÖm reEvolution)

[42Vincent Tholomé.
Auteur, performeur, critique littéraire, réalisateur radio biodégradable. Des traces de lui ? On peut en trouver sur le net. Ce qu’il a fait récemment ? Deux livres (Mon épopée et Quarante jours dans la vie de Rocco Mc Call) et des capsules sonores avec Gauthier Keyaerts au sein du duo VTGK. Ce qu’il compte faire prochainement ? Poursuivre l’invention de l’art culinaire du Pimpinistan. Poursuivre la pratique de la musique électronique. Finir les saisons 6 et 7 de Star Trek : Voyager.

• le site compagnon du livre Mon épopée :

• sur le site des éditions Maelström

• sur le site des éditions LansKine :

[43Martine Tollet.
Martine Tollet est conteuse, metteuse en scène et autrice. Elle anime des ateliers de pratique du conte à Paris et des stages de théâtre archétypal dans la résidence d’artistes qu’elle a créée dans la Haute Vallée de l’Aude.
Son avatar Shirin Rooze est une vieille dame indigne qui incendie des bagnoles durant le couvre-feu.

• la retrouver sur son site martinetollet.com

[44Guillaume Vasseur.
J’ai 38 ans. Après l’obtention d’une maîtrise de lettres, j’ai enseigné le français à l’étranger. Par la suite journaliste, puis quelques temps vagabond, je réside à Angers depuis dix ans et j’ai embrassé une carrière au service de l’État. Marqué par la littérature beatnik et le cinéma de la Nouvelle Vague, je mène également une activité de comédien et me produis régulièrement sous le nom de Guy Debord lors de scènes-slams de poésie.
J’avais rédigé cette bio pour la quatrième de couverture de mon recueil de slams Fahrenheit 2027 sorti en août dernier. Il est disponible en version électronique et en version papier. En voici le résumé fait maison :
De jeunes gens amoureux « prêts à bouffer la vie » et qui, à grand renfort de folie et d’éther, l’assaisonnent de surréalisme et d’argot : voici rassemblés douze textes-propositions pour transcender le réel, et vibrer. Dits à l’origine tard le soir dans les cafés d’Angers sous le pseudonyme du penseur libertaire Guy Debord, ces poèmes en prose de rue, proches du « slam », font cohabiter catins et politiciens, bohémiens et fêtards, avares et mendiants. L’auteur intente ici un procès contre le rationalisme dévorant de notre époque, pour rendre justice à la Beauté, source d’inspiration principale du recueil.

[45Solange Vissac.
Vit à Saint-Etienne depuis toujours, passe l’été en Haute-Loire . Fut enseignante dans une autre vie. Marche, fait un peu de photos, lit, écrit, anime des ateliers d’écriture. Passe beaucoup de temps devant l’ordinateur pour lire, voir, apprendre. Est bien tentée par la vidéo.Tient un blog Jardin d’ombres depuis déjà de longues années.

• son blog Jardin d’ombres

[46Simone Wambeke.
Née à Saint-Etienne, (42). Partie avec mari, quatre ans institutrice de maternelle, à Aurillac (Cantal), revenue avec mari et enfants à La Ricamarie, un temps à la maison, mais pas que... puis secrétaire improvisée du-dit mari (j’aimais beaucoup mon patron), fréquents aller-retours en Picardie. Retraitée, cours de piano-jazz et ateliers d’écriture du Tiers-livre.