Rock’n Roll, un portrait de Led Zeppelin | le sommaire

une exploration numérique depuis le livre paru chez Albin Michel en 2008



acheter chez Amazon


- mise en ligne progressive d’une version numérique, augmentée de liens, compléments textes & images, documents vidéo, de mon livre Rock’n Roll, un portrait de Led Zeppelin ;

- à disposition dans la zone téléchargement : intégralité du feuilleton Led Zeppelin 15 x 20’, réalisation Claude Guerre, diffusé en France Culture en 2006 – écoute en ligne ou podcast.

- cette web-édition révisée et augmentée est librement accessible sur le site, en accord avec les éditions Albin-Michel.

- à ce jour : [29] chapitres sur les 53 de l’ouvrage.

 

Rock’n roll, un portrait de Led Zeppelin


- 1, scène : Earl’s Court, 24 mai 1975

- 2, horloge, John Bonham, 25 septembre 1980

- 3, scène : Earl’s Court, 24 mai 1975

- marqueur : Yardbirds, 1968

- 4, story : Led Zeppelin : le nom

- marqueur : communiqué disques Atlantic, 1968

- 5, story : la légende noire

- 6, horloge, John Bonham, L.A. 1977

- 7, flash back : John Bonham, Kidderminster

- 8, horloge : John Bonham, 25 septembre 1980 (zoom sur)

- marqueur : John Bonham, janvier 1969

- 9, scène : Earl’s Court 1975, Black Dog

- 10, horloge : John Bonham part en caravane

- 11, flash back : Jimmy Page, la tentation ésotérique

- 12, flash back : John Bonham apprend le jazz

- 13, flash back, de la première Jaguar de John Bonham

- marqueur, Royal Concert Hall, janvier 1970

- 14, story, une enfance : Jimmy Page

- 15, tambours du rock : technique de John Bonham

- 16, flash back : Jim & Jeff, Jeff & Jim

- 17, tambours du rock : Arthur Rimbaud rock’n roll

- 18, horloge : ou comment Jimmy Page s’en vint à Londres

- 19, tambours du rock : aphorismes de John Bonham, suite

- marqueur : presse, mars 1970

- 20, horloge : Jimmy Page, service studio

- 21, horloge : Yardbirds : embryon, forceps & impasse

- 22, entracte : vie fabuleuse de Peter Grant

- 23, biographie : John Baldwin, dit John Paul Jones, bassiste

- 24, horloge : le moment enfin qu’on joue ensemble

- 25, horloge : de la construction d’une machine de guerre

- 26, story : le premier album, une explosion

- 27, horloge : Bonham, 1978, une décadence

- marqueur : Peter Grant, 1973, communiqué de presse

- 28, story : où l’on présente Richard Cole

- 29, horloge : décembre 1968, apprendre l’Amérique

- 30, bridge : l’été69, la charnière

- 31, ambiance : été 69, côté public

- 32, horloge : Whole Lotta Love

 

compléments au livre


- le vieux gong de Kyoto

- un éphéméride seventies

- Gina Pane, pour mémoire

- conversations avec Keith Richards

LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne 3 avril 2013 et dernière modification le 5 février 2015
merci aux 2238 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page