#P5 Au bord du corps

Assis au bord du corps, bien loin de ce qui fait équilibre, sans être assis, mais à peine posé sur le bord de ce qui fait corps, au vent battu.

Décomposer ce qui est geste/ Tendre le bras/ Voir la main et les doigts/ Tourner la main/ Les lignes de la paume se plissent/ Se déplissent à plusieurs reprises/ Les doigts se crochètent/ Se referment sur l’intérieur/ Le poing se serre/ Le pouce dit pouce/ L’ongle pointe vers un haut/ Tellement haut qu’on ne peut pas/ La tête est raide et ne tourne pas/ Les yeux droit devant ne fixent que le vide/ Le vide qui est dedans/ Penser à se lever/ On est dedans/ Bouger est lent/ Respirer c’est possible/ Bouger, se lever ça prend encore du temps/ Rester au bord/ Tenir les morceaux de soi/ Le mur est devant/ Les mots regardent/ Basculer le haut du corps vers l’avant ne se peut/ L’étincelle manque/ Il n’y a plus de chemin/ Pas de peau sur le chemin/ Mais le perdu, juste le perdu/ Devant est incertain/ Et la phrase est si lente/ Prendre appui des deux mains/ Pousser la carcasse hors/ Voir le corps aller vers l’avant/ Vers le dehors/ Penser à quoi bon/ Laisser le dehors où il est/ Renoncer/ Rester là/ Au bord

A propos de Solange Vissac

Entre campagne et ville, entre deux livres où se perdre, entre des textes qui s'écrivent et des photos qui se capturent... toujours un peu cachée... me dévoilant un peu sur mon blog http://jardindombres.blogspot.com

2 commentaires à propos de “#P5 Au bord du corps”

Laisser un commentaire