Transversale #5 | Mon bureau, c’est mon jardin

Je ne suis pas écrivain mais j’écris essentiellement dans mon jardin. Car oui, mon bureau, c’est mon jardin. C’est un vaste champ d’expérimentations avec ses pages et ses lignes d’écriture. Je n’ai pas de rites ni de manies. J’écris à toutes les heures du jour et de la nuit. Ça dépend des jours et des nuits. Je crois que j’écris Continuer la lectureTransversale #5 | Mon bureau, c’est mon jardin

transversales #05 | ainsi souvent

ainsi souvent Mansour laissait des messages écrits sur la messagerie WhatsApp de la troupe dont elle faisait partie et les échanges qui s’en suivaient pouvaient s’aligner entre eux ou se heurter les uns contre les autres quant à la faisabilité de tel ou tel geste dialogue monologue ou chœur à extraire du magma des mots qui aurait coulé plus tard Continuer la lecturetransversales #05 | ainsi souvent

transversales #05 | protocole pour quand ça ne vient pas

Il y a toutes les fois où ça ne marche pas. Marcher, marcher beaucoup, essayer des amorces dans sa tête, par où commencer, un mot, une phrase, une idée. Rester les yeux dans le vague, reprendre le livre du moment, chercher comment il elle s’y prend, qui parle, quel temps, quelle ponctuation. Construire des phrases dans sa tête, amorcer comme Continuer la lecturetransversales #05 | protocole pour quand ça ne vient pas

transversales #5 | Un espace-temps de l’écrire-lire.

« à l’heure où le soir approfondit nos espaces intérieurs » Jean Giono Repli sur le dedans de soi. Ni distractions, ni sollicitations. Fermer téléphone, portes et volets. Éjecter le dehors. Pas vraiment un bureau, une niche dans la bibliothèque. Au milieu du sombre, une petite source de lumière et l’ordinateur, clavier filaire, écran 19 pouces. Sur l’ordi et dans un nuage, Continuer la lecturetransversales #5 | Un espace-temps de l’écrire-lire.

transversales #05 | mes toiles d’araignée

Aborder l’expérience intime, singulière et secrète du travail d’écriture. Accessibilité de quelques repères : l’hétérogénéité des lieux, des temps consacrés, des accoutrements et des objets à proximité. Mais aussi les folies possibles, les incohérences et les transgressions. À chacun ses singularités, ses mises en scène extérieures et intérieures, à chacun sa fabrique, son échafaudage, son athanor. mon bureau symbolique Mon lieu Continuer la lecturetransversales #05 | mes toiles d’araignée

transversales #05 | Trucs sans grande importance pour un type qui essaie d’écrire

Le  bureau symbolique : L’acception de l’adjectif « symbolique » prend, pour moi, une importance particulière. Mon bureau symbolique est plus symbolique que bureau. C’est une table, souvent celle du salon chez moi, mais aussi une table de jardin, un coin dans la cuisine, le bureau dans la chambre de mon fils parfois. Je n’ai jamais eu de bureau et je crois Continuer la lecturetransversales #05 | Trucs sans grande importance pour un type qui essaie d’écrire

transversales #05 | La voiture à papa

Fait très rare : quand j’ouvre Word, le fichier Film où j’écris actuellement n’apparaît pas dans les dix proposés par l’historique. Il se trouve en quinzième position, daté de « la semaine dernière (on est mercredi, minuit passé de quelques minutes). Dans C’est vous l’écrivain, Jean-Philippe Toussaint écrit : « Pour atteindre le monde, il faut s’éloigner de la surface visible du monde et Continuer la lecturetransversales #05 | La voiture à papa

transversales #05 | les temps de l’écriture.

Le bureau de l’écriture : A plat, table, jambes allongées, café crème lait et sucre, coca, eau, thé parce qu’écrire donne soif, pas de musique, le silence, le regard vers l’extérieur parfois, une petite lumière quand tôt le matin. La carte de l’écriture: Ecrire dans le train les dimanches matins et les lundis soir entre Paris et Marseille-Paris. Ecrire dans Continuer la lecturetransversales #05 | les temps de l’écriture.

transversales #05 | usure par frottement

Bureau où l’on use ses coudes par frottement. Si l’on a mal au cul ou le dos en torture, rien n’y est possible longtemps. Quel que soit le bureau et les objets utiles ou magiques que l’on y dispose, c’est l’assise qui compte, le bon fauteuil. La bonne assise et les mots qui déclenchent usures et frottements. Qu’importent les lieux, Continuer la lecturetransversales #05 | usure par frottement

transversales #05 | l’écrivain ce n’est pas moi

Ce n’est pas moi l’écrivain c’est l’autre que je scrute, un jour nous nous rejoindrons. En attendant j’essaye, j’imite, je me parodie. Chercher là où ça se fabrique. Choisir une chaise, en paille, pas trop confortable, un bureau, en bois de chêne. Éviter de s’encombrer de trente-six chaises et de trente-six tables. Oublier le grand tableau blanc et les feutres Continuer la lecturetransversales #05 | l’écrivain ce n’est pas moi